Accueil Offices Prières Chants liturgiques Les Saints Icônes Enseignement Les Sacrements Divers Liens Vidéos

Parole des Anciens

Voici cinq chemins de la conversion : d'abord la condamnation de nos péchés, puis le pardon accordé aux offenses du prochain; le troisième consiste dans la prière; le quatrième dans l'aumône; le cinquième dans l'humilité. Ne reste donc pas inactif, mais chaque jour emprunte tous ces chemins; ce sont des chemins faciles et tu ne peux pas prétexter ta misère ... St Jean Chrysostome

Jésus est ma respiration, plus encore que l'air, à tout instant de ma vie. Il est ma lumière, avant tout autre lumière, ma nourriture et ma boisson, mon vêtement, mon parfum, ma douceur, mon père et ma mère, un sol plus ferme que la terre que rien ne peut ébranler et qui me porte. St Jean de Cronstadt

Tant que l'on voit dans l'autre des défauts, on ne possède pas, soi-même, l'humilité. Aux yeux des humbles, tous paraissent meilleurs que soi, tous semblent bons. Ce qui fait notre malheur, c'est de vouloir trouver en nous la Sainteté, au lieu de l'humilité. Staretz Macaire d'Optino

Si nous avons reçu la pensée, c'est pour connaître le Christ; si nous avons reçu le désir, c'est pour courir vers Lui; si nous avons la mémoire, c'est pour Le porter en nous." Nicolas Cabasilas - La vie en Christ

Celui qui n'aime pas ses ennemis ne peut connaître le Seigneur, ni la douceur de l'Esprit-Saint. Mais celui qui n'a pas reçu le Saint-Esprit ne désire pas prier pour ses ennemis. L'âme qui n'a pas l'amour des ennemis n'aura jamais la paix; elle se tourmentera et fera souffrir les autres. St Silouane

Et si l'on me demandait :" que désires-tu de Dieu, quel don ? "; Je répondrais : " l'esprit d'humilité qui, plus que tout, plaît au Seigneur " St Silouane

Seigneur, dans Ta miséricorde, viens à la recherche de ta créature et montre-toi aux hommes par le Saint-Esprit, comme tu te révèles à Tes serviteurs. Réjouis, Seigneur, par la venue de Ton Esprit-Saint, toute âme affligée. Fais, Seigneur, que tous les hommes qui Te prient connaissent le Saint-Esprit.   Staretz Silouane p 275

Saint Jean Chrysostome a dit :"le premier père spirituel de l'homme est la voix de la conscience", c'est le premier lien spirituel de l'homme avec Dieu. Notre conscience s'éclaire et acquiert la maturité en écoutant la parole de l'Evangile, en faisant le travail intérieur de la prière et en communiant aux Saints Sacrements du Christ. Apostolia Novembre 2014

Saint Jean Chrysostome a dit : "Veux-tu voir ce qu'est l'Eglise et quel est le miracle que produit l'Eglise ? C'est très simple. Entre dans l'église et tu verras que c'est un lieu où tu entres loup et tu sors agneau, tu entres brigand et tu sors Saint, tu entre coléreux et tu sors doux, tu entres homme et tu sors Dieu selon la grâce" Apostolia Novembre 2014

L'Esprit-Saint est la joie de Dieu se déversant sur la création, pour assurer une orientation renouvelée de la création vers son Créateur, le dépassement de la séparation entre Dieu et la créature et donc la réalisation plénière de la créature. La joie de Dieu, concentrée dans le Saint-Esprit, se déverse grâce à Lui dans nos âmes, de sorte que nous sommes introduits dans la Joie même de la Trinité.         Dumitru STANILOE dans Prière de Jésus et Expérience du Saint-Esprit - DDB

Athanase,l' Archevêque d'Alexandrie de Sainte mémoire, supplia Abba Pambo de descendre du désert à Alexandrie. Il descendit donc. Et voyant une actrice, il se mit à pleurer. Ceux qui étaient présents lui demandèrent le motif de ses larmes et il dit :" deux choses m' incitent à pleurer : l'une, la perte de cette femme, l'autre, que je n'ai pas un tel souci de plaire à Dieu que cette femme de plaire aux hommes mauvais"                                                                          Paroles des Anciens

N'imagine pas que tu puisses te libérer des passions et échapper à la souillure des pensées passionnées, si tu portes encore l' arrogance et l' enflure des vertus; car tu ne verras pas la demeure de la paix dans la bonté des pensées, tu n' entreras pas avec joie dans le temple de l'amour, tant que tu te confieras en toi-même et dans tes oeuvres.     Philocalie des Pères Neptiques N. Stethatos p37

La prière de celui qui garde des griefs contre son prochain est impure. Nous ne pouvons et devons adresser des reproches qu'à une seule personne : nous-même. Sans cette accusation de soi, la prière sera aussi vaine que si l'on adressait des reproches, dans son coeur, à autrui.           Le Chemin des Ascètes - Titi Colliander

 Il n' y a pas de félicité plus grande que d'aimer Dieu de toute son intelligence, de tout son coeur et de toute son âme, ainsi que l'a commandé le Seigneur, et son prochain comme soi-même. Lorsque cet amour remplit l'âme, tout la réjouit; mais quand il se perd, l' homme ne trouve pas de repos, il se trouble et accuse les autres de l' avoir offensé. Il ne comprend pas que c'est lui le coupable : il a perdu l'amour de Dieu, il a jugé ou haï son frère. La grâce vient de l' amour pour notre frère et c'est par l' amour pour notre frère qu'on la garde. Mais si nous n'aimons pas notre frère, la grâce Divine ne viendra pas dans notre âme.                                                                              Saint Silouane

Un profond silence est une prière profonde et une prière profonde est un profond silence.
L' intelligence et l' éducation n'ont aucune valeur si elles ne sont pas au service de l'amour.
La plus grande chose qui nous sera demandée au jugement dernier est "pourquoi n'avons-nous pas fait plus attention à notre prochain ? "

                                                                                                 Père Arsenié

Les Saints Pères nous disent tous d'une seule voix : "La première chose à vous mettre dans l' esprit est de ne jamais, en aucune façon, vous appuyer sur vous-même. Le combat que vous allez affronter est extraordinairement ardu et vos seules forces humaines sont absolument insuffisantes pour le mener. Si vous vous fiez à vous-même, vous serez immédiatement renversé et vous perdrez toute envie de continuer la lutte. Seul Dieu peut vous donner la victoire, selon votre propre désir"       Extraits de  le Chemin des Ascètes de Tito Colliander

La meilleure et la plus belle des choses est de s' accueillir réciproquement les uns les autres. Nous n'allons pas être jugés pour ce que nous avons donné ou pas donné aux autres, mais d' après le comment nous avons accueilli notre frère dans notre coeur. Juger mon frère, cela veut dire que je ne l'accueille pas dans mon coeur. Nous pouvons beaucoup jeûner ou faire de grands efforts ascétiques, mais rappelons-nous que ce n'est pas la nourriture qui m'approche ou qui m'éloigne de Dieu, la nourriture qui nous fait entrer ou ne pas entrer auprès de notre Dieu dans le Royaume et qui nous fait ressentir le Royaume en nous-mêmes, c'est notre prochain ! Voilà la clé du Royaume : le Seigneur, ton prochain et toi-même. On ne peut échapper à ce cercle qui nous unit les uns aux autres, qui fait de cette vie, notre Paradis ou notre enfer.                                                                       Monseigneur Joseph

 

Abba Antoine scrutant la profondeur des jugements de Dieu, demanda: « Seigneur, comment se fait-il que certains meurent dans la fleur de l' âge, tandis que d'autres atteignent une extrême vieillesse ?Pourquoi y a-t-il des pauvres et des riches ? Comment des hommes injustes s'enrichissent-ils tandis que des justes sont dans le besoin ? Survint alors une voix qui lui dit : « Antoine, sois attentif à toi-même; car le reste, c'est le jugement de Dieu et il ne te convient pas de le connaître. »

 

"Les vagues sont violentes, la houle est terrible, mais nous ne craignons pas d' être engloutis par la mer,car nous sommes debout sur le roc.
Que la mer soit furieuse, elle ne peut briser ce roc; que les flots se soulèvent, ils sont incapables d' engloutir la barque de Jésus.
Que craindrions-nous ? Dites-le moi : la mort ? Pour moi, vivre, c'est le Christ et mourir est un avantage ( Ph 1,21 ), l' exil ? La terre appartient au Seigneur, avec tout ce qui la remplit ( Ps 23, 1 ), la confiscation des biens ? De même que nous n' avons rien apporté dans ce monde, nous ne pourrons rien emporter ( 1 Tim 6, 7 ), les menaces du monde ? Je les méprise et ses faveurs, je m' en moque; je ne crains pas la pauvreté, je ne désire pas la richesse.
Je ne crains pas la mort, je ne désire pas vivre, sinon pour vous faire progresser. C'est à cause de cela que je vous avertis de ce qui se passe et j' exhorte votre charité à la confiance"
                                                                                              St Jean Chrysostome

 

 

 

"Guérir, c'est recouvrer le Christ. La guérison ne signifie pas la cessation d'une douleur, mais la recouvrance du Christ qui me donne la paix, la constance, l'aspiration au bien, la compréhension de l'autre et l'amour infini et inconditionnel, car tel est le Christ. Gisant dans le péché, je hais, je juge, je dis du mal des autres, je vois leurs fautes et les divulgue à un maximum de personnes ..."
Mgr Joseph, revue Apostolia Nov. 2017

Théophanie et bénédiction des maisons

 

Cette Fête est célébrée le 6 janvier; elle provient de l'Église Orthodoxe d'Orient, et l'Évangile pour la Fête de la Théophanie commémore le Baptême de notre Seigneur dans le Jourdain par Jean le Baptiste ( Matthieu 3,13-17). La fête a été introduite dans l'Église en Occident au 4ème siècle, et elle y a été associée avec la manifestation du Christ aux Nations représentées par les Mages. En Angleterre, le souverain apporte des offrandes d'or, d'encens et de myrrhe dans la chapelle royale lors de ce jour de Fête.

Les hymnes d'Orient attirent l'attention sur la doctrine de la Trinité, révélée dans la lecture de l'Évangile au sujet du Baptême du Christ: "Au moment où Jésus, baptisé, sortait de l'eau, voici que les cieux s'ouvrirent à Lui, et Il vit, tel une colombe, l'Esprit de Dieu descendre sur Lui. Et du ciel une voix Se faisait entendre: "Voici Mon Fils bien-aimé, sur qui Je porte Mon affection" (Mt 3,16-17).

De cette manière-là, mystiquement, la Sainte Trinité apparut devant tout le peuple lors du Baptême du Christ: la Voix de Dieu le Père fut entendue, rendant témoignage à Dieu le Fils, et Dieu le Saint Esprit descendit sous l'apparence d'une colombe sur le Sauveur du monde. C'est pourquoi ce jour de fête est appelé Épiphanie – ou Théophanie, la manifestation de Dieu à l'homme. Dans cette Théophanie, Dieu S'est révélé Lui-même comme étant Trinité. C'est une partie très importante de la fête, mais il y a encore plus que cela.

Lorsque Jésus fut baptisé dans le Jourdain, Il ne fut pas Celui qui était purifié, parce qu'Il est sans péché et n'a jamais eu besoin d'être purifié. Au contraire, ce fut l'eau qui fut transfigurée et illuminée. L'eau, que l'on croyait être limpide et purifiante, était en fait polluée et habitée par les esprits du mal. Par Son entrée dans l'eau du Jourdain pour Son Baptême, Jésus purifia les éléments, sanctifia la matière, et libéra le cosmos de la puissance du démon. La Création matérielle redevint "très bonne," comme elle l'était au commencement.

Voir certains passages de la Liturgie de la Grande Bénédiction des Eaux: "A Ta Théophanie la Création toute entière a chanté Tes louanges. Car Toi, notre Dieu, Tu es apparu sur terre et a habité parmi les hommes. Tu as sanctifié les flots du Jourdain, envoyant d'en haut le très Saint Esprit, et Tu as écrasé les têtes des démons qui s'y cachaient."

La relation entre la Fête de la Théophanie et nos maisons.

Une fois que nous avons participé à la Liturgie de la Fête de la Théophanie, la manière principale par laquelle nous participons à la commémoration de la sanctification et purification par Dieu de toutes choses à travers Son Baptême dans le Jourdain, c'est en ayant nos maisons bénies par l'aspersion de l'eau nouvellement bénie.

"La Grande Bénédiction des Eaux" a lieu à la fin de la Liturgie de la Fête du jour. Puisque nous ne savons pas apporter nos maisons à l'église, c'est l'Église qui, à travers le prêtre, vient à la maison de chaque paroissien. L'aspersion avec de l'eau nouvellement sanctifiée achève l'office de bénédiction qui a été entamé dans l'église paroissiale. La bénédiction de nos maisons par cette eau Sainte maintient la liaison spirituelle entre "l'église domestique" et l'église paroissiale. Par cette bénédiction annuelle des lieux où nous vivons, la grâce de Dieu est étendue à nos demeures et familles.

La bénédiction de la maison est aussi une bonne manière de montrer aux jeunes enfants la relation de l'Église à la maison. Si les enfants sont présents lorsque le prêtre vient pour bénir la maison, ils auront la possibilité de le voir dans une situation différente et personnelle. Si le temps le permet, ils pourront lui montrer leurs chambres ou leurs animaux domestiques, ou leurs jouets préférés, et recevoir une bénédiction avec l'eau bénite.

En plus d'avoir nos maisons bénies, nous sommes aussi encouragés à emporter à la maison un peu d'eau nouvellement bénie pendant l'office de la "Grande Bénédiction des Eaux," afin de nous en servir tout au long de l'année. Elle peut être utilisée pour bénir nos maisons, pour en boire lorsque nous sommes malades, ou même pour en faire usage pendant notre vie de prière quotidienne. Il y a de nombreuses occasions dans une vie de famille où une petite gorgée d'eau bénite peut nous aider à nous souvenir de la bénédiction qui a été donnée "pour prodiguer la sanctification," "pour la guérison de l'âme et du corps," et "pour être une source aspirant après la vie éternelle," comme dit le prêtre dans la Litanie de la Fête de la Théophanie.

En résumé.

Suite à la "Chute," tout en ce monde a été souillé, nous y compris. Dieu a de nouveau béni Son monde de sorte qu'il puisse redevenir ce que Lui voulait qu'il soit. C'est pourquoi Il a envoyé Son Fils Jésus et le Saint Esprit au monde : pour bénir tout le monde et tout ce qu'Il a créé, et rendre les choses à nouveau bonnes.

Lorsque le prêtre vient pour bénir nos maisons, il demande à Dieu d'avoir miséricorde envers la maison, de la débarrasser de tout mal, et de la remplir de toutes bénédictions.


Prêtre Geoff Harvey

Good Shepperd Australian Orthodox Mission

Monash University, Clayton Campus, Victoria

Antiochian Orthodox Archdiocese in Australia

 

*-*-*-*-*-*-*

 

SE PRÉPARER POUR UNE BÉNÉDICTION DE MAISON

La bénédiction annuelle des maisons lors de la Fête de la Théophanie touche nos vies quotidiennes avec l'eau sanctifiante du Jourdain dans laquelle notre Seigneur a été baptisé. Au cours de la bénédiction d'une maison, l'Église demande à Dieu d'en chasser toute influence maléfique, ainsi que de tous ceux qui y vivent, et de renouveler plus fortement encore l'influence du Saint Esprit dans nos vies domestiques. Les Pères de l'Église parlent de la maison comme d'une petite église, et de même que nous devons chasser l'influence du démon de nos paroisses et des familles de la paroisse, nous devons aussi le faire, au moins annuellement, dans notre famille domestique.

En préparant une maison pour sa bénédiction, il faudrait veiller à ceci :

1. UN ENVIRONNEMENT CALME ET SAINT: éteignez la télévision et la radio avant l'arrivée du prêtre. Rassemblez toute la famille et les amis dans la maison auprès du coin à Icônes, ou près d'une Icône préparée pour l'occasion. Débranchez le téléphone.

2. PRÉPARATION DE LA TABLE: pour la bénédiction de la maison, le prêtre aura besoin de ceci:

- une table couverte d'un drap blanc propre

- une Icône avec une bougie allumée face à elle

- un petit encensoir, avec encens et charbon

- des allumettes

- un petit bol propre, qui ne sera pas utilisé à l'avenir pour un autre but que celui-là (c-à-d exclusivement pour l'eau bénite)

- une branche de basilique ou d'arbuste

3. PASSAGES BIEN DÉGAGÉS: déplacez tous les objets et meubles pour permettre au prêtre de facilement se déplacer au fur et à mesure qu'il avance dans la maison en aspergeant d'eau bénite. Enfermez les animaux domestiques. S'il fait noir, allumez les lampes dans toute la maison, et veillez à ce que toutes les portes soient ouvertes ou au moins entrouvertes, y compris les placards.

4. NOURRITURE ET BOISSON: Il n'est pas nécessaire de servir à boire et à manger au prêtre lors d'une bénédiction de maison. Bien souvent, si le prêtre a de nombreuses maisons à aller bénir, il vaut mieux réserver cette hospitalité pour une autre occasion, et arranger à l'avance la visite du prêtre. Il est rappelé aux fidèles que le prêtre s'efforce du mieux qu'il peut de respecter les jours de jeûne de l'Église, et, à cet égard, le soutien du prêtre par les fidèles est très apprécié.


[NDT: rajoutons un point 5: la "simonie" ou vente de sacrements, est formellement interdite par l'Église depuis les Apôtres. Les saints Canons prévoient de lourdes sanctions pour le clergé qui enfreindrait cette règle sacrée. On ne doit donc pas "payer" pour une bénédiction de maison, il n'y a pas un "tarif des visites à domicile!"]

 

LA TRADITION DE LA BÉNÉDICTION DES MAISONS À LA THÉOPHANIE (Typikon / usage antiochien)

Au cours des jours qui suivent la Fête de la Théophanie (6 janvier), il est de coutume que le prêtre visite les maisons de ses paroissiens, emportant avec l'eau de "l'eau du Jourdain" pour la traditionnelle bénédiction des maisons de la Théophanie. La première Grande Bénédiction des Eaux est accomplie à la fin de la Divine Liturgie de la veille de la Théophanie (Paramon, 5 janvier). Bien que l'eau puisse être donnée au fidèle pour être bue ce jour-là et tout au long de l'année qui vient de commencer, traditionnellement, c'est uniquement l'eau de la seconde Grande Bénédiction des Eaux, qui est accomplie le jour même de la Fête de la Théophanie (6 janvier), qui est appelée "eau du Jourdain" et est utilisée pour la bénédiction des maisons après la Théophanie.

Tous ceux qui habitent la maisonnée devraient faire tout leur possible pour être présents lors de la Bénédiction. En prévision de l'arrivée du prêtre dans la maison, une veilleuse à huile (lampada), un petit encensoir et de l'encens devraient être préparés dans le coin à Icônes de la famille. S'il n'y a pas de coin à Icônes, une petite table devrait être préparée près du mur Est de la pièce principale de la demeure; la table, recouverte d'un drap blanc, devrait être ornée d'une ou plusieurs Icônes placées debout, une bougie dans un bougeoir, un petit encensoir et de l'encens. Un petit bol avec plusieurs branchettes d'un arbuste restant vert, branchettes liées ensemble par un ruban, devrait aussi être placés dans le coin à Icônes (ou sur la petite table), de même qu'une liste imprimée avec le nom de Baptême de tous les membres de la maisonnée. A l'arrivée du prêtre, il sera accueilli par tous les membres de la famille, chacun d'entre eux demandant la bénédiction du prêtre et lui honorant la main droite par un baiser. Ensuite, un membre de la famille allume la lampada (ou la bougie) et l'encensoir, toute radio, télévision, etc, étant éteint dans la maison. Les lumières devraient être allumées dans toutes les pièces de la maison qui doivent être bénies. Ensuite toute la famille se rassemble autour du prêtre près du coin à Icônes (ou de la table) pour commencer l'office de la Théophanie de Bénédiction de Maison.

Le prêtre, revêtu de sa soutane (anteri) et son dessus de soutane (exorasson), et faisant face aux Icônes, bénit et revêt son étole (epitrachelion) en disant la prière habituelle de vestiture. Ensuite il place de l'encens sur le charbon allumé dans l'encensoir, et le bénit avec la prière usuelle. Puis il place sa croix de bénédiction sur le coin aux Icônes (ou sur la table) et, après avoir versé de "l'eau du Jourdain" dans le bol fournit par la famille, il se bénit lui-même en entonnant :"

 


PRÊTRE: Béni est notre Dieu, maintenant et toujours et pour les siècles des siècles.

TOUS: Amen.

PRÊTRE: Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi.

Roi Céleste, Consolateur, Esprit de Vérité, Toi qui es partout présent et qui remplit tout, Trésor de bien et Donateur de Vie, viens et demeure en nous, purifie-nous de toute souillure, et sauve nos âmes, Toi qui est Bonté.

TOUS: Saint Dieu, Saint Fort, Saint Immortel, ait pitié de nous (x 3)

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, maintenant et toujours et au siècle des siècles, amen.
Trinité toute Sainte, ait pitié de nous. Seigneur, purifie-nous de nos péchés. Maître, pardonne-nous nos iniquités. Saint, visite-nous et guéris nos infirmités à cause de Ton Nom.

Kyrie eleison, Kyrie eleison, Kyrie eleison.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, maintenant et toujours et au siècle des siècles, amen.
Notre Père, qui es aux Cieux, que Ton Nom est sanctifié. Que Ton Règne vienne. Que Ta volonté soit faite, sur la terre comme au Ciel. Donne-nous aujourd'hui notre pain substantiel. Et pardonne-nous nos offenses, comme nous avons pardonné à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laisse pas succomber à la tentation, mais délivre-nous du malin.

PRÊTRE: Car c'est à Toi qu'appartiennent le Règne, la Puissance et la Gloire, Père, Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours et aux siècles des siècles.

TOUS: Amen.

Ensuite le prêtre invite tout le monde à chanter le tropaire (apolytikion) de la Théophanie en ton 1:
Par Ton Baptême dans le Jourdain, Seigneur, a été révélée l'adoration due à la Trinité. La voix du Père T'a rendu témoignage, elle t'a appelé Fils bien-aimé. Et l'Esprit, sous l'apparence d'une colombe, a confirmé la vérité de cette Parole. Christ Dieu, Tu nous es apparu, Tu as illuminé le monde. Gloire à Toi.
PRÊTRE: O Dieu, ait pitié de nous, selon ta grande miséricorde, nous T'en prions, écoute et prends pitié.
TOUS: Kyrie eleison (x 3)

PRÊTRE: Prions encore pour tous les Chrétiens pieux et Orthodoxes

TOUS: Kyrie eleison (x 3)

PRÊTRE: Prions encore pour notre métropolite N., notre père et évêque N., et toute notre fraternité en Christ.

TOUS: Kyrie eleison (x 3)

PRÊTRE: Prions encore pour obtenir miséricorde, vie, paix, santé, Salut, visite et pardon des péchés pour les serviteurs de Dieu (sont mentionnés par leur nom tous ceux qui habitent la maison et doivent être bénis) NN., et pour tous les fidèles pieux et Orthodoxes qui vivent et demeurent dans cette communauté.

TOUS: Kyrie eleison (x 3)

PRÊTRE: Car Tu es un Dieu bon et miséricordieux et ami des hommes, et nous Te rendons gloire, Père, Fils et Saint Esprit, maintenant et toujours et aux siècles des siècles.

TOUS: Amen.

Se tournant vers la famille rassemblée, le prêtre les bénis en disant:

PRÊTRE: + La paix soit avec vous tous.

TOUS: Et avec ton esprit.

PRÊTRE: Inclinons la tête devant le Seigneur.

TOUS: Devant Toi, Ô Seigneur.

Tous inclinent la tête pendant que le prêtre fait face aux Icônes et prie :

PRÊTRE: Prions le Seigneur.

TOUS: Kyrie eleison.

PRÊTRE: Ô notre Dieu, notre Sauveur, la Vraie Lumière, qui a été baptisée par Jean dans le Jourdain afin de renouveler tous les hommes par les eaux de la régénération, et qui consentit à entrer sous le toit de Zachée, et par là même amena le Salut pour lui et toute sa maisonnée : Toi aussi, Seigneur, à présent, préserve de tout mal tous ceux qui demeurent ici. Accorde-leur la sanctification, la purification, et la santé du corps, et accorde-leur ce qu'ils demandent pour leur Salut et la vie éternelle: Car Tu es béni, Ô Christ notre Dieu, et nous Te rendons gloire avec Ton Père sans origine et Ton très Saint et bon et vivifiant Esprit, maintenant et toujours et aux siècles des siècles.

TOUS: Amen.

 

Ensuite le chef de famille prend le cierge allumé et guide le prêtre à travers la maison, ce dernier portant le bol "d'eau du Jourdain" et, utilisant sa croix de bénédiction contre laquelle il tient le bouquet de branchettes, le prêtre asperge chaque pièce avec cette "eau du Jourdain." La coutume veut qu'il asperge chaque couloir jusqu'au linteau et chaque côté. Durant la période de la Théophanie (du 6 janvier jusqu'au congé de la Fête le 14 janvier), le tropaire de la Fête "Par Ton Baptême dans le Jourdain, Ô Seigneur.." est chanté sans arrêt tout au long de la bénédiction de la maison. Mais si la bénédiction devait avoir lieu après le congé de la Fête, on chantera le tropaire de la Croix, en ton 1 ("Ô Seigneur, bénis Ton peuple et sauve Ton héritage..") plutôt que celui de la Théophanie. La pratique commune veut qu'une fois que le Jeûne du Grand Carême est entamé, on suspend les bénédictions de maisons. Les autres membres de la maison peuvent marcher à la suite du prêtre s'ils le souhaitent, ou rester près du coin à Icônes (ou de la table). La procession à travers la maison s'achève au coin à Icônes (ou à la table).

Le prêtre replace le bol et le bouquet dans le coin à Icônes (ou sur la table) et, tenant sa croix de bénédiction et faisant face au peuple, il prononce le Congé:

 

PRÊTRE: Gloire à Toi, Ô Christ notre Dieu et notre Espérance. Gloire à Toi.

TOUS: Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit, maintenant et toujours et aux siècles des siècles.

Amen. Kyrie eleison, Kyrie eleison, Kyrie eleison. Père, donne ta bénédiction.

PRÊTRE: Que Celui qui, pour notre Salut, daigna être baptisé par Jean dans le Jourdain, le Christ notre vrai Dieu, par les intercessions de Sa mère toute immaculée et sainte, par les supplications de (le saint patron de l'église paroissiale locale) N., des saints et justes ancêtres de Dieu Joachim et Anne, et de tous les saints, ait pitié de nous et nous sauve, car Il est bon et ami des hommes.

Par les prières de nos saints pères, Seigneur Jésus-Christ notre Dieu, ait pitié de nous et sauve-nous.
TOUS: Amen.

Se tournant à nouveau vers les saintes Icônes, le prêtre tient sa croix de bénédiction et entonne :

PRÊTRE: Accorde, Ô Seigneur, une vie paisible, la santé, le Salut et toutes bonnes choses à Tes serviteurs (mentionner le nom de tous ceux qui demeurent dans la maison qui vient d'être bénie) NN., et préserve-les pour de longues années!

 

Il se tourne vers la famille et la bénit 3 fois avec la croix de bénédiction, pendant que tous chantent "Longues années" (Ad multos annos / poly khronia). Ceux qui demeurent dans la maison s'approchent alors du prêtre pour embrasser la croix de bénédiction et sa main, et être bénis avec de "l'eau du Jourdain."

Le chef de famille pourra aussi remettre une enveloppe au prêtre, comprenant le nom des vivants et défunts (diptyque) pour lesquels la famille sollicite ses prières au cours de cette nouvelle année.

NOTE: Ce sont les rubriques pour le diocèse de Wichita & centre de l'Amérique, pour l'archidiocèse Antiochien. Ailleurs, les pratiques peuvent varier.

*-*-*-*-*-*

 

VIVRE DANS UNE MAISON BÉNIE

C'est une coutume pour les Orthodoxes que d'avoir leur maison bénie par le prêtre au cours des jours qui suivent la Fête de la Théophanie, chaque 6 janvier. Le rite de la bénédiction de maison est bref mais magnifique – non seulement il amène la bénédiction de Dieu sur la maison pour l'année qui vient de commencer, mais aussi tisse un lien entre les membres de la famille, les liant entre eux comme faisant partie de la Famille de Dieu.

Les préparations sont simples: on prépare simplement une table avec un bol d'eau bénite, une branchette (pour asperger avec l'eau bénite), une Icône, une bougie (à emporter de pièce en pièce) et une liste avec les noms des vivants et des défunts que le prêtre offrira à Dieu dans le rite.
Les prières elles-mêmes ne prennent que quelques minutes, et ensuite la famille guide le prêtre de pièce en pièce, le chef de famille portant la bougie, et tous chantant le tropaire de la Théophanie, et le prêtre aspergeant les murs de chaque pièce avec l'eau bénite.

A la fin, le prêtre asperge d'eau bénite tous ceux qui sont présents (en ce qui me concerne, je bénis aussi tout animal qui serait présent).

La durée totale de la visite ne dépasse jamais 20 minutes – mais ce sont de très importantes minutes. Car c'est de cette manière-là que l'on consacre sa maison et la vie qu'on y passe au Seigneur, pour tous les mois qui vont suivre.

C'est toujours une grande joie pour moi que de visiter les maisons des fidèles de la paroisse. Je ne suis jamais trop occupé pour ne pas pouvoir le faire, surtout que c'est une occasion si joyeuse. Tout ce que vous devez faire, c'est m'appeler pour planifier le bon moment.

Bien à vous dans le Seigneur,

Prêtre Lawrence

St. Herman of Alaska Orthodox Church, Langley, British Columbia (Canada)

La bénédiction des maisons, coutume remontant au Christ

C'est une antique coutume pour les Chrétiens que d'avoir leur maison bénie en relation avec la Fête de la Théophanie / Épiphanie (6 janvier), fête qui, chez les Orthodoxes, commémore en Orient le Baptême du Christ et en Occident la visite des 3 Mages auprès du Christ Enfant couché dans la mangeoire (cfr Mat. 2,11). On la pratique généralement pendant le mois de Janvier, après la Théophanie / Épiphanie, d'où parfois une "course contre la montre" pour les prêtres ayant une paroisse très répandue géographiquement parlant, comme c'est le cas chez nous.

L'idée de base, c'est que votre maison soit mise à part comme lieu d'hospitalité Chrétienne pour tous ceux qui y viendront en visite durant la nouvelle année qui s'ouvre. C'est en quelque sorte pour la mettre spirituellement en état, un peu comme pour dire "puissent ceux qui nous rendrons visite à la maison aussi trouver le Christ au milieu de nous."

L'idée de bénir la maison remonte au Christ Lui-même, lorsqu'Il donna instruction à Ses premiers disciples de dire en entrant dans une maison: "Paix à cette maison! S'il se trouve là un homme pacifique, la paix de votre souhait reposera sur lui; sinon, elle vous reviendra" (Luc 10,5).

De plus, si quelque grand mal y a été commis au cours de l'histoire de la maison que vous habitez (p. ex. sorcellerie, divination et tarots, spiritisme, cfr Deutéronome 18,10-12, voire meurtre, avortement, etc), alors il est assurément bon de faire bénir la maison. La tradition Orthodoxe orientale a diverses manières de pratiquer – je suis habitué à celle des Grecs mais une année c'est un prêtre Russe qui est venu chez nous, le prêtre habituel ne pouvant faire le déplacement. Il y a aussi bénédiction des maisons dans la tradition Orthodoxe occidentale (cfr Saint-Colman Prayer Book en usage EORHF, p.ex.)

Voici un témoignage d'une bénédiction de maison qui s'est déroulée en milieu Orthodoxe américain de tradition russe, suivi d'une liste de conseils pour préparer une bénédiction de maison. Rappelons en effet qu'il ne s'agit pas d'un "acte bureaucratique", qu'il "suffirait de payer le prêtre et qu'il fasse son travail" (d'autant que payer un prêtre, c'est de la simonie, un sale péché condamné par l'Église depuis les Actes d'Apôtres!), non, ce n'est rien de tout ça. En réalité, c'est un véritable Office à domicile, impliquant dès lors toute la famille.

JM

 

Que Dieu bénisse notre nouvelle maison!

Comme le veut la coutume Orthodoxe, la période qui suit la Théophanie (ou Épiphanie) est souvent occupée par le prêtre de paroisse à faire le tour des maisons de son troupeau, les "arrosant" (en même temps que les habitants) d'eau bénite. La bénédiction de maison est un moment que toute notre famille attend de voir arriver, et comme c'est la première qui aura lieu ici depuis que nous avons emménagé à Bothel, nous avons préparé "le grand menu." Nous avons entamé la journée dans la maison de proches amis et ensuite avons suivit vers 5 autres maisons (arrosant et bénissant en chemin), jusqu'à ce que pour finir, le grand convoi Orthodoxe arriva à notre maison. Que ça semblait cocasse de voir le père James s'extirper de sa voiture sur la route en face de ma maison, revêtu de sa soutane et étole.

Toute la foule se groupa dans ma modeste petite maison, pendant qu'avec ma famille nous avons entouré le prêtre à notre "coin Icône." Les prières ont commencé comme d'habitude, mais ont été continuées par la lecture d'un Psaume par moi-même (mais je ne me souviens plus duquel). Lorsque la foule entama le Tropaire de la Théophanie en ton russe, nous avons commencé notre marche dans la maison, pendant que notre aînée, Kelsey, se retrouvait "responsable du bol d'eau bénite." Le père James lui a dit qu'il la suivrait et qu'elle aurait à lui montrer le chemin. Splish! Splash! La maison a pris son bain!

Ensuite, de retour à notre coin-Icône, le prêtre a dit quelques prières complémentaires tout en procédant à l'onction d'huile sainte sur les 4 murs de la maison. J'ai fait la grimace – mais en gardant le silence – quand il a tracé la croix avec l'huile sur une partie de mur que je savais que j'aurais à abattre, mais j'ai par la suite avoué que je conserverais cette partie de mur et peut-être l'encadrerait et l'accrocherait sur le nouveau mur (sourire).

Pourquoi bénir les maisons... Mazette, je ne suis pas sûr que je comprend toute la théorie qui se trouve derrière ce geste, mais il se fait que... nous consacrons des objets. Tout ce que j'en sais à ce point, c'est qu'il y a une satisfaction concrète que je ressens en sachant que cela a été accompli. Et de plus, les murs ont cessé de saigner et les voix fortes hurlant "foutez le camp!" ont cessé.

 

Se préparer pour la bénédiction de maison.


Un article d'Orthodox Family Life

En entrant dans le Jourdain, le Christ l'a sanctifié, et avec lui, toute la Création. La Création matérielle est redevenue "très bonne" comme elle l'était au commencement (Gen. 1,31).

Le signe central de la sanctification de toutes choses par Dieu à travers la fête de la Théophanie, c'est l'acte de bénédiction des maisons des fidèles Chrétiens. Le prêtre visite tous les membres de l'Église pour prier avec eux dans le lieu même où ils vivent, et d'en bénir le lieu avec l'eau bénite. Il demande à Dieu d'accorder miséricorde à cette maison, de la débarrasser de tout mal et de la remplir de toute bénédiction.
Dès lors, la maison elle-même, en même temps que toutes les personnes vivantes de la famille, est "remplie de la plénitude de Dieu."


Pour se préparer à la visite du prêtre pour bénir votre maison :

- Dressez une liste avec les prénoms de tous les membres de la famille pour lesquels vous souhaitez prier lorsque le prêtre arrivera, avec les vivants et les défunts dans une colonne séparée.

- Sur la table de votre salle à manger ou sur l'Autel familial, placez une bougie allumée, une Icône de la Théophanie ou du Christ, et un grand bol ou bassine (pour contenir l'eau bénite que le prêtre amènera). Veillez à ce que votre liste de prière s'y trouve aussi!

- Allumez la lumière dans chaque pièce, de sorte que le prêtre puisse voir où il va.

- Éteignez tout appareil de type téléviseur, radio, ordinateur.

- Attachez tout animal domestique qui pourrait sauter sur le prêtre ou sur la famille, ou "traîner dans les pieds" quand vous irez de pièce en pièce. (Les animaux aussi peuvent être bénis!)

Lorsque le prêtre arrive, tout le monde dans la maison devrait se rassembler autour de la table ou de l'Autel familial et participer au chant des litanies de réponse et aux tropaires.

Des enfants peuvent guider le prêtre dans la maison avec une bougie allumée, s'il le permet.


Compilé par Nichola Toda Krause




 

 

Annonces
 
RV à la rubrique "lire la Bible chaque jour", ci-dessous
Réunion jeunes 5-12 ans chaque Dimanche aussitôt après la Liturgie
Voir les fêtes des Saints dans la page accueil.
Samedi 9 Décembre : 16h30 Fête de St Nicolas avec les enfants, suivie des Vêpres
Dimanche 17 Décembre 14h : Réunion des jeunes Nepsis
Lundi 18 à Samedi 23 Décembre : Vêpres des Noms Divins tous les soirs à 18h30
Dimanche 24 Décembre : 10h Liturgie, à partir de 14h jeûne strict, 16h30 None et confessions, 18h30 Vêpres et Matines
Lundi 25 : 11h Liturgie de la Nativité et Agapes