ACATHISTE A LA MERE DE DIEU



KONDAKION 1

Que retentissent nos accents de victoire en ton honneur Invincible Reine, toi qui nous sauves des périls du combat, Mère de Dieu, Vierge souveraine! Vers toi montent nos louanges, nos chants d'action de grâce. De ton bras puissant dresse autour de nous le plus solide des remparts, sauve-nous de tout danger, hâte-toi de secourir les fidèles qui te chantent :Réjouis-toi, Epouse inépousée !

IKOS 1

Le Premier des anges fut envoyé du ciel saluer la Mère de Dieu. Te voyant, Seigneur, prendre corps à sa voix incorporelle, il s'émerveilla et lui dit :

Réjouis-toi, par qui la joie s'est levée,
Réjouis-toi, par qui la malédiction disparaît, 
Réjouis-toi, rappel d'Adam déchu,
Réjouis-toi, rédemption des larmes d'Eve.
Réjouis-toi, hauteur inaccessible aux pensées humaines, 
Réjouis-toi, profondeur invisible aux yeux des anges.
Réjouis-toi, car tu es le trône du Roi,
Réjouis-toi, qui portes Celui qui porte l'univers. 
Réjouis-toi, étoile qui nous montres le Soleil,
Réjouis-toi, sein de l'incarnation de Dieu.
Réjouis-toi, par qui la création est renouvelée, 
Réjouis-toi, par qui le Créateur se fait petit enfant.
Réjouis-toi, Epouse inépousée !

KONDAKION 2

La Sainte, qui se savait vierge, dit à Gabriel : Il est difficile à mon âme de recevoir ce que tu dis. Comment m'annonces-tu qu'un enfant naîtrait d'une conception sans semence, disant :Alleluia !

IKOS 2

La Vierge cherchant à comprendre la science inconnue, dit au serviteur : comment est-il possible qu'un fils naisse d'un corps vierge, dis-moi ? Et lui, dans la crainte, lui répondit :

Réjouis-toi, initiée à la volonté mystérieuse,

Réjouis-toi, foi de ceux qui recherchent le silence, 

Réjouis-toi, prélude des miracles du Christ,
Réjouis-toi, sommet de sa doctrine.
Réjouis-toi, échelle céleste par laquelle Dieu descendit, 
Réjouis-toi, pont qui mènes de la terre au ciel.
Réjouis-toi, merveille que chantent les anges,
Réjouis-toi, blessure que pleurent les démons. 
Réjouis-toi, qui as ineffablement enfanté la Lumière,
Réjouis-toi, qui à personne n'as enseigné comment.
Réjouis-toi, qui dépasses la connaissance des sages,
Réjouis-toi, qui éclaires l'esprit des fidèles.
Réjouis-toi, Epouse inépousée !

KONDAKION 3

La puissance du Très-Haut couvrit de son ombre la Vierge, et elle conçut. Et son sein se révéla être un champ fertile donné à ceux qui veulent récolter le salut, et qui chantent :Alleluia !

IKOS 3

La Vierge qui portait Dieu s'en alla vers Elisabeth. Et l'enfant de celle-ci, reconnaissant aussitôt la salutation de Marie se réjouit, et par ses sauts comme des chants, dit à la Mère de Dieu :

Réjouis-toi, sarment qui donnes le germe immortel,
Réjouis-toi, qui gardes le fruit inaltérable, 
Réjouis-toi, qui cultives Celui qui cultive l'amour de l'homme, 
Réjouis-toi, qui plantes Celui qui plante notre vie.
Réjouis-toi, terre qui fais croître la richesse des compassions,
Réjouis-toi, table qui portes l'abondance du rachat.
Réjouis-toi, car tu couvres de fleurs la prairie des délices,
Réjouis-toi, car tu prépares le refuge des âmes.
Réjouis-toi, parfum de l'intercession,
Réjouis-toi, pardon du monde entier. 
Réjouis-toi, bienveillance de Dieu pour les mortels,
Réjouis-toi, audace des mortels en Dieu.
Réjouis-toi, Epouse inépousée !

KONDAKION 4

Assailli par la tempête des doutes, le sage Joseph était troublé. Il te regardait, toi qui n'étais pas mariée, et 

soupçonnait une union secrète, ô Immaculée. Mais apprenant que tu avais conçu de l'Esprit Saint, il dit : Alleluia

IKOS 4

Les bergers entendirent les anges qui chantaient l'avènement du Christ dans la chair. Ils allèrent vers le Pasteur et Le virent comme un agneau paissant sur le sein de Marie, qu'ils célébrèrent :

Réjouis-toi, Mère de l'Agneau et du Pasteur,
Réjouis-toi, bercail des brebis spirituelles. 
Réjouis-toi, qui nous défends contre les ennemis invisibles,
Réjouis-toi, qui nous ouvres les portes du paradis.
Réjouis-toi, car les cieux se réjouissent avec la terre,
Réjouis-toi, car la terre exulte avec les cieux. 
Réjouis-toi, bouche des apôtres qui ne se tait jamais,
Réjouis-toi, courage invincible de ceux qui remportent le prix du combat.
Réjouis-toi, ferme colonne de la foi,
Réjouis-toi, connaissance lumineuse de la grâce. 
Réjouis-toi, par qui l'enfer fut dépouillé,
Réjouis-toi, par qui nous avons revêtu la grâce.
Réjouis-toi, Epouse inépousée !

KONDAKION 5

Les mages voyant l'étoile qui les menait à Dieu suivirent sa lumière. La portant comme un flambeau, ils allèrent s'enquérir du Roi tout-puissant. Enfin, atteignant l'Inaccessible, ils se réjouirent et Lui dirent :Alleluia !

IKOS 5

Les enfants des Chaldéens virent dans les mains de la Vierge Celui qui de ses mains avait créé les hommes. Comprenant qu'Il était le Maître, bien qu'Il eût pris la forme de l'esclave, ils L'honorèrent de leurs dons et dirent à la Toute-bénie :

Réjouis-toi, Mère de l'Astre sans déclin,
Réjouis-toi, aube du jour mystique.
Réjouis-toi, qui éteins la fournaise du mensonge,
Réjouis-toi, qui éclaires les initiés au mystère de la Trinité.
Réjouis-toi, qui enlèves son empire au tyran inhumain,
Réjouis-toi, qui révèles le Christ, le Seigneur qui aime l'homme.
Réjouis-toi, qui nous libères des cultes barbares,

Réjouis-toi, qui nous délivres de la boue de nos œuvres.
Réjouis-toi, qui as aboli l'adoration du feu,
Réjouis-toi qui éteins la flamme des passions. 
Réjouis-toi, guide de la sagesse des fidèles,
Réjouis-toi, allégresse de toutes les générations.
Réjouis-toi, Epouse inépousée !

KONDAKION 6

Les mages devenus prédicateurs portant Dieu retournèrent à Babylone. Ils accomplirent ton oracle, et Te prêchèrent à tous, ô Christ. Ils quittèrent Hérode le menteur qui ne savait pas chanter :Alleluia !

IKOS 6

Lumière de la vérité qui brilla sur l'Egypte, Tu chassas les ténèbres du mensonge. Car ses idoles ne purent supporter ta force, ô Sauveur, et tombèrent. Et ceux qui furent délivrés d'elle dirent à la Mère de Dieu :

Réjouis-toi, qui redresses les hommes,
Réjouis-toi, qui renverses les démons.
Réjouis-toi, qui as foulé l'erreur du mensonge,
Réjouis-toi, qui as dénoncé la ruse des idoles.
Réjouis-toi, mer qui as englouti le pharaon spirituel,
Réjouis-toi, pierre qui abreuves ceux qui ont soif de la Vie. 
Réjouis-toi, colonne de feu qui conduis ceux qui sont dans les ténèbres, 
Réjouis-toi, refuge du monde plus vaste que les nuées.
Réjouis-toi, nourriture qui succèdes à la manne,
Réjouis-toi, servante des saintes délices.
Réjouis-toi, terre promise,
Réjouis-toi, de qui coulent le miel et le lait.
Réjouis-toi, Epouse inépousée !

KONDAKION 7

A Siméon qui allait quitter ce siècle menteur, Tu T'es donné comme un enfant. Mais Tu Te fis aussi connaître à lui comme Dieu parfait et il s'émerveilla devant ton ineffable sagesse, disant :Alleluia !

IKOS 7

A nous qui avons été créés par Lui, le Créateur en se révélant révéla la nouvelle création. Il a fécondé le sein qui ne fut pas ensemencé et le garda vierge, afin que voyant le miracle, nous puissions le célébrer, en disant :

Réjouis-toi, fleur de l'incorruptibilité,
Réjouis-toi, couronne de la tempérance.
Réjouis-toi, qui as éclairé la figure de la résurrection, 
Réjouis-toi, qui as révélé la vie angélique.
Réjouis-toi, arbre dont les bons fruits nourrissent les fidèles,
Réjouis-toi, bois qui à l'ombre de ses feuilles protège tant d'êtres.
Réjouis-toi, qui as conçu le Guide des égarés, 
Réjouis-toi, qui as enfanté le Rédempteur des captifs.
Réjouis-toi, qui pries le juste Juge,
Réjouis-toi, pardon de tant de fautes.
Réjouis-toi, qui revêts de confiance ceux qui sont nus,
Réjouis-toi, tendresse plus forte que tous les désirs.
Réjouis-toi, Epouse inépousée !

KONDAKION 8

Nous qui avons vu l'étrange enfantement, élevons notre esprit vers le ciel, devenons étrangers au monde. Car c'est pour cela que le Dieu Très-Haut s'est révélé sur terre comme un homme humble, voulant attirer vers la hauteur ceux qui Lui disent :Alleluia !

IKOS 8

Le Verbe indescriptible était tout entier parmi ceux d'en-bas, mais Il n'avait pas quitté ceux d'en-haut. Car la descente divine ne fut pas un changement de lieu. L'enfantement se fit dans la Vierge qui reçut Dieu et entendit

Réjouis-toi, qui contiens le Dieu que rien ne peut contenir, 
Réjouis-toi, porte du mystère sacré.
Réjouis-toi, message incompris des incroyants,
Réjouis-toi, gloire incontestable des fidèles.
Réjouis-toi, char de Celui que portent les chérubins,
Réjouis-toi, demeure glorieuse de Celui que portent les séraphins.
Réjouis-toi, qui as rendu les contraires identiques,
Réjouis-toi, qui as uni la virginité et l'enfantement. 
Réjouis-toi, par qui fut abolie la transgression,
Réjouis-toi, par qui fut ouvert le paradis.
Réjouis-toi, clef du royaume du Christ, 
Réjouis-toi, espérance des biens éternels.
Réjouis-toi, Epouse inépousée !

KONDAKION 9

Le chœur des anges s'émerveillait devant le grand œuvre de ton incarnation humaine, car il voyait le Dieu inaccessible devenir un homme accessible à tous, vivant avec nous et entendant de tous :Alleluia !

IKOS 9

Les plus éloquents orateurs sont des poissons muets devant toi, Mère de Dieu car ils ne peuvent dire comment tu es demeurée vierge et as enfanté, mais nous, admirant le mystère, nous disons dans la foi :

Réjouis-toi, calice de la Sagesse de Dieu,
Réjouis-toi, trésor de sa providence,
Réjouis-toi, qui révèles la folie des philosophes,
Réjouis-toi, qui dénonces la confusion des raisonneurs.
Réjouis-toi, par qui les habiles disputeurs perdirent le sens,
Réjouis-toi, par qui les créateurs des mythes se flétrirent. 
Réjouis-toi, qui as tranché les subtilités des Athéniens
Réjouis-toi, qui as empli les filets des pêcheurs.
Réjouis-toi, qui nous as tirés du gouffre de l'ignorance,
Réjouis-toi, qui nous as donné la lumière de la connaissance. 
Réjouis-toi, navire de ceux qui veulent être sauvés,
Réjouis-toi, havre de ceux qui traversent cette existence.
Réjouis-toi, Epouse inépousée !

KONDAKION 10

Voulant sauver le monde, le Dieu qui pare l'univers de beauté vint à lui volontairement. Dieu, Il était le Pasteur, mais pour nous, Il se fit homme comme nous. Il appela le semblable par le semblable et Il entendit en Dieu :Alleluia

IKOS 10

Vierge Mère de Dieu, Tu es le Rempart des vierges et de tous ceux qui accourent vers toi. Le Créateur du ciel et de la terre te forma, ô très Pure, Il demeura en ton sein et nous apprit à t'invoquer :

Réjouis-toi, colonne de la virginité,
Réjouis-toi, porte du Salut.
Réjouis-toi, qui nous mènes à la nouvelle création spirituelle,
Réjouis-toi, qui nous donnes la divine bonté.
Réjouis-toi, qui fais renaître ceux qui furent conçus dans la confusion,                                                     Réjouis-toi, qui reprends ceux qui ont perdu l'intelligence.

Réjouis-toi, qui détruis celui qui corrompt les cœurs,
Réjouis-toi, qui enfantes Celui qui sème la pureté. 
Réjouis-toi, temple du mariage sans semence,
Réjouis-toi, qui unis les fidèles au Seigneur.
Réjouis-toi, qui seule entre les vierges as nourri un enfant,
Réjouis-toi, vêtement nuptial des âmes des saints.
Réjouis-toi, Epouse inépousée !

KONDAKION 11

Tous les hymnes que nous faisons monter vers l'abondance de tes compassions ne peuvent se mesurer avec elles. Quand nous apporterions des odes aussi nombreuses que le sable de la mer, Roi Saint, nous ne ferions rien qui soit digne de ce que Tu donnes à ceux qui Te disent :Alleluia !

IKOS 11

Nous voyons dans la Vierge sainte la lampe lumineuse révélée à ceux qui sont dans les ténèbres. Elle, qui alluma en elle la lumière immatérielle, nous conduit à la connaissance divine, éclairant l'esprit de son rayonnement, et est célébrée en ces paroles :

Réjouis-toi, rayon du Soleil spirituel,
Réjouis-toi, qui nous apportes la lumière sans déclin.
Réjouis-toi, éclair illuminant les âmes,
Réjouis-toi, tonnerre terrifiant les ennemis.
Réjouis-toi, car de toi S'est levée la splendeur de la Lumière,
Réjouis-toi, car de toi a coulé le Fleuve aux grandes eaux.
Réjouis-toi, qui figures le baptistère,
Réjouis-toi, qui enlèves la souillure du péché.
Réjouis-toi, bain qui laves la conscience, 
Réjouis-toi, calice qui mélanges la joie.
Réjouis-toi, parfum de la bonne odeur du Christ,
Réjouis-toi, vie du festin mystique.
Réjouis-toi, Epouse inépousée !

KONDAKION 12

Voulant remettre les dettes anciennes, le Créancier de tous les hommes vint de Lui-même vers ceux qui avaient quitté sa grâce. Il déchira la cédule de nos péchés, et Il entendit de tous :Alleluia !

IKOS 12

Chantant ton Enfant, nous célébrons en toi le Temple de la Vie, Mère de Dieu. En ton sein demeura le Seigneur qui tient l'univers dans sa main, qui nous sanctifia, nous glorifia et nous apprit à dire :

Réjouis-toi, demeure de Dieu le Verbe,
Réjouis-toi, Sainte plus grande que les saints. 
Réjouis-toi, arche que l'Esprit a couverte d'or,
Réjouis-toi, trésor inépuisable de la vie.
Réjouis-toi, précieux diadème des rois fidèles, 
Réjouis-toi, sainte gloire des prêtres qui aiment Dieu.
Réjouis-toi, tour inébranlable de l'Eglise,
Réjouis-toi, rempart indestructible du royaume. 
Réjouis-toi, par qui sont élevés les trophées,
Réjouis-toi, par qui tombent les ennemis.
Réjouis-toi, guérison de mon corps,
Réjouis-toi, salut de mon âme.
Réjouis-toi, Epouse inépousée !

KONDAKION 13

Mère toute célébrée qui as enfanté le Verbe qui est plus saint que tous les saints, reçois cette prière, délivre-nous de tous les malheurs et libère de la damnation à venir ceux qui disent :Alleluia, Alleluia, Alleluia !

Et de nouveau l’ikos 1 et le kondakion 1

La Mère de Dieu Joie des affligés