Accueil Offices Prières Chants liturgiques Les Saints Icônes Enseignement Les Sacrements Divers Liens Vidéos

Parole des Anciens

Jésus est ma respiration, plus encore que l'air, à tout instant de ma vie. Il est ma lumière, avant tout autre lumière, ma nourriture et ma boisson, mon vêtement, mon parfum, ma douceur, mon père et ma mère, un sol plus ferme que la terre que rien ne peut ébranler et qui me porte. St Jean de Cronstadt

Tant que l'on voit dans l'autre des défauts, on ne possède pas, soi-même, l'humilité. Aux yeux des humbles, tous paraissent meilleurs que soi, tous semblent bons. Ce qui fait notre malheur, c'est de vouloir trouver en nous la Sainteté, au lieu de l'humilité. Staretz Macaire d'Optino

Si nous avons reçu la pensée, c'est pour connaître le Christ; si nous avons reçu le désir, c'est pour courir vers Lui; si nous avons la mémoire, c'est pour Le porter en nous." Nicolas Cabasilas - La vie en Christ

Celui qui n'aime pas ses ennemis ne peut connaître le Seigneur, ni la douceur de l'Esprit-Saint. Mais celui qui n'a pas reçu le Saint-Esprit ne désire pas prier pour ses ennemis. L'âme qui n'a pas l'amour des ennemis n'aura jamais la paix; elle se tourmentera et fera souffrir les autres. St Silouane

Et si l'on me demandait :" que désires-tu de Dieu, quel don ? "; Je répondrais : " l'esprit d'humilité qui, plus que tout, plaît au Seigneur " St Silouane

Seigneur, dans Ta miséricorde, viens à la recherche de ta créature et montre-toi aux hommes par le Saint-Esprit, comme tu te révèles à Tes serviteurs. Réjouis, Seigneur, par la venue de Ton Esprit-Saint, toute âme affligée. Fais, Seigneur, que tous les hommes qui Te prient connaissent le Saint-Esprit.   Staretz Silouane p 275

Saint Jean Chrysostome a dit :"le premier père spirituel de l'homme est la voix de la conscience", c'est le premier lien spirituel de l'homme avec Dieu. Notre conscience s'éclaire et acquiert la maturité en écoutant la parole de l'Evangile, en faisant le travail intérieur de la prière et en communiant aux Saints Sacrements du Christ. Apostolia Novembre 2014

Saint Jean Chrysostome a dit : "Veux-tu voir ce qu'est l'Eglise et quel est le miracle que produit l'Eglise ? C'est très simple. Entre dans l'église et tu verras que c'est un lieu où tu entres loup et tu sors agneau, tu entres brigand et tu sors Saint, tu entre coléreux et tu sors doux, tu entres homme et tu sors Dieu selon la grâce" Apostolia Novembre 2014

L'Esprit-Saint est la joie de Dieu se déversant sur la création, pour assurer une orientation renouvelée de la création vers son Créateur, le dépassement de la séparation entre Dieu et la créature et donc la réalisation plénière de la créature. La joie de Dieu, concentrée dans le Saint-Esprit, se déverse grâce à Lui dans nos âmes, de sorte que nous sommes introduits dans la Joie même de la Trinité.         Dumitru STANILOE dans Prière de Jésus et Expérience du Saint-Esprit - DDB

Athanase,l' Archevêque d'Alexandrie de Sainte mémoire, supplia Abba Pambo de descendre du désert à Alexandrie. Il descendit donc. Et voyant une actrice, il se mit à pleurer. Ceux qui étaient présents lui demandèrent le motif de ses larmes et il dit :" deux choses m' incitent à pleurer : l'une, la perte de cette femme, l'autre, que je n'ai pas un tel souci de plaire à Dieu que cette femme de plaire aux hommes mauvais"                                                                          Paroles des Anciens

N'imagine pas que tu puisses te libérer des passions et échapper à la souillure des pensées passionnées, si tu portes encore l' arrogance et l' enflure des vertus; car tu ne verras pas la demeure de la paix dans la bonté des pensées, tu n' entreras pas avec joie dans le temple de l'amour, tant que tu te confieras en toi-même et dans tes oeuvres.     Philocalie des Pères Neptiques N. Stethatos p37

La prière de celui qui garde des griefs contre son prochain est impure. Nous ne pouvons et devons adresser des reproches qu'à une seule personne : nous-même. Sans cette accusation de soi, la prière sera aussi vaine que si l'on adressait des reproches, dans son coeur, à autrui.           Le Chemin des Ascètes - Titi Colliander

 Il n' y a pas de félicité plus grande que d'aimer Dieu de toute son intelligence, de tout son coeur et de toute son âme, ainsi que l'a commandé le Seigneur, et son prochain comme soi-même. Lorsque cet amour remplit l'âme, tout la réjouit; mais quand il se perd, l' homme ne trouve pas de repos, il se trouble et accuse les autres de l' avoir offensé. Il ne comprend pas que c'est lui le coupable : il a perdu l'amour de Dieu, il a jugé ou haï son frère. La grâce vient de l' amour pour notre frère et c'est par l' amour pour notre frère qu'on la garde. Mais si nous n'aimons pas notre frère, la grâce Divine ne viendra pas dans notre âme.                                                                              Saint Silouane

Un profond silence est une prière profonde et une prière profonde est un profond silence.
L' intelligence et l' éducation n'ont aucune valeur si elles ne sont pas au service de l'amour.
La plus grande chose qui nous sera demandée au jugement dernier est "pourquoi n'avons-nous pas fait plus attention à notre prochain ? "

                                                                                                 Père Arsenié

Les Saints Pères nous disent tous d'une seule voix : "La première chose à vous mettre dans l' esprit est de ne jamais, en aucune façon, vous appuyer sur vous-même. Le combat que vous allez affronter est extraordinairement ardu et vos seules forces humaines sont absolument insuffisantes pour le mener. Si vous vous fiez à vous-même, vous serez immédiatement renversé et vous perdrez toute envie de continuer la lutte. Seul Dieu peut vous donner la victoire, selon votre propre désir"       Extraits de  le Chemin des Ascètes de Tito Colliander

La meilleure et la plus belle des choses est de s' accueillir réciproquement les uns les autres. Nous n'allons pas être jugés pour ce que nous avons donné ou pas donné aux autres, mais d' après le comment nous avons accueilli notre frère dans notre coeur. Juger mon frère, cela veut dire que je ne l'accueille pas dans mon coeur. Nous pouvons beaucoup jeûner ou faire de grands efforts ascétiques, mais rappelons-nous que ce n'est pas la nourriture qui m'approche ou qui m'éloigne de Dieu, la nourriture qui nous fait entrer ou ne pas entrer auprès de notre Dieu dans le Royaume et qui nous fait ressentir le Royaume en nous-mêmes, c'est notre prochain ! Voilà la clé du Royaume : le Seigneur, ton prochain et toi-même. On ne peut échapper à ce cercle qui nous unit les uns aux autres, qui fait de cette vie, notre Paradis ou notre enfer.                                                                       Monseigneur Joseph

 

Abba Antoine scrutant la profondeur des jugements de Dieu, demanda: « Seigneur, comment se fait-il que certains meurent dans la fleur de l' âge, tandis que d'autres atteignent une extrême vieillesse ?Pourquoi y a-t-il des pauvres et des riches ? Comment des hommes injustes s'enrichissent-ils tandis que des justes sont dans le besoin ? Survint alors une voix qui lui dit : « Antoine, sois attentif à toi-même; car le reste, c'est le jugement de Dieu et il ne te convient pas de le connaître. »

 

"Les vagues sont violentes, la houle est terrible, mais nous ne craignons pas d' être engloutis par la mer,car nous sommes debout sur le roc.
Que la mer soit furieuse, elle ne peut briser ce roc; que les flots se soulèvent, ils sont incapables d' engloutir la barque de Jésus.
Que craindrions-nous ? Dites-le moi : la mort ? Pour moi, vivre, c'est le Christ et mourir est un avantage ( Ph 1,21 ), l' exil ? La terre appartient au Seigneur, avec tout ce qui la remplit ( Ps 23, 1 ), la confiscation des biens ? De même que nous n' avons rien apporté dans ce monde, nous ne pourrons rien emporter ( 1 Tim 6, 7 ), les menaces du monde ? Je les méprise et ses faveurs, je m' en moque; je ne crains pas la pauvreté, je ne désire pas la richesse.
Je ne crains pas la mort, je ne désire pas vivre, sinon pour vous faire progresser. C'est à cause de cela que je vous avertis de ce qui se passe et j' exhorte votre charité à la confiance"
                                                                                              St Jean Chrysostome

 

 

 

ACATHISTE ET PRIERE A SAINT NICOLAS DE MYRE, HIERARQUE ET THAUMATURGE

KONDAKION 1

Hardi thaumaturge, exceptionnel serviteur du Christ, qui répand sur le monde entier la très précieuse myrrhe de miséricorde et l'océan inépuisable des miracles, je te loue avec amour, saint hiérarque Nicolas. Toi donc qui as de l'audace devant le Seigneur, délivre-moi de tout malheur, que je te crie : Réjouis-toi, grand thaumaturge Nicolas !

IKOS 1

Sous l'aspect d'un ange, quoique terrestre par nature, tel t'a manifesté l'Auteur de toute la création car prévoyant la fertile beauté de ton âme, ô bienheureux Nicolas, il nous a tous enseignés à te clamer :

Réjouis-toi, toi qui fus purifié dès le sein maternel

Réjouis-toi, toi qui restas sanctifié jusqu'à la fin

Réjouis-toi, toi qui stupéfias tes parents par ta naissance

Réjouis-toi, toi qui manifestas sitôt après ta nativité la puissance de ton âme

Réjouis-toi, jardin de la terre promise

Réjouis-toi, fleur de divine plantation

Réjouis-toi, sarment vertueux dans la vigne du Christ ! Réjouis-toi, arbre miraculeux au paradis de Jésus

Réjouis-toi, lys de la floraison édénique

Réjouis-toi, myrrhe parfumée du Christ

Réjouis-toi, car par toi est bannie la lamentation

Réjouis-toi, car par toi est offerte l'allégresse

Réjouis-toi, grand thaumaturge Nicolas !

KONDAKION 2

Voyant l'effusion de ta myrrhe, ô divinement sage, nous sommes illuminés d'âme et de corps, réalisant quelle admirable et vivifiante source de myrrhe tu es, ô Nicolas. Car de miracles, comme d'ondes répandues par la grâce divine, tu abreuves ceux qui clament avec ferveur à Dieu : alléluia !

IKOS 2

Rendant intelligible l'incompréhensible connaissance de la Sainte Trinité, tu fus à Nicée avec les Saints Pères un champion de la confession de foi orthodoxe : car tu confessas le Fis égal au Père, coétemel et corégnant, tandis que tu confondais Arius l'insensé. C'est pourquoi les fidèles apprirent à te chanter :

Réjouis-toi, haute colonne de piété

Réjouis-toi, cite de refuge des fidèles

Réjouis-toi, ferme citadelle de l'orthodoxie

Réjouis-toi, vénérable réceptacle et louange de la Trinité

Réjouis-toi, toi qui as prêché le Fils égal en honneur au Père

Réjouis-toi, toi qui du concile des Saints as chassé Arius le démoniaque

Réjouis-toi, Père, glorieuse beauté des Pères

Réjouis-toi, très sage bonté des divinement sages

Réjouis-toi, toi qui proféras d'ardentes paroles

Réjouis-toi, toi qui conduisis bien ton troupeau

Réjouis-toi, car par toi la foi est affermie

Réjouis-toi, car par toi l'hérésie est abattue

Réjouis-toi, grand thaumaturge Nicolas !

KONDAKION 3

Par la force qui te rut donnée d'en Haut, tu as séché toute larme au visage de ceux qui souffrent terriblement, ô Père théophore Nicolas. Tu te révélas le nourricier des affamés, l'exceptionnel pilote de ceux qui se trouvent dans le gouffre marin, le guérisseur des infirmes, tu t'es manifesté comme le secours de tous ceux qui clament à Dieu : alléluia !

IKOS 3

En vérité, ô Père Nicolas, c'est un chant du ciel, et non pas de la terre, qui devrait t'être chanté. Car comment l'un d'entre les hommes pourrait-il proclamer la grandeur de ta sainteté ? Mais nous, conquis par ton amour, nous te clamons:

Réjouis-toi, modèle des agneaux et des pasteurs

Réjouis-toi, sainte purification des moeurs

Réjouis-toi, réceptacle de hautes vertus

Réjouis-toi, demeure pure et honorable de sainteté

Réjouis-toi, lampe toute lumineuse de prédilection

Réjouis-toi, lumière immaculée aux rayons d'or

Réjouis-toi, digne interlocuteur des anges

Réjouis-toi, bon précepteur des hommes

Réjouis-toi, règle de pieuse foi

Réjouis-toi, modèle de la douceur spirituelle

Réjouis-toi, car par toi nous sommes délivrés des passions corporelles

Réjouis-toi, car par toi nous sommes comblés des délices spirituels

Réjouis-toi, grand thaumaturge Nicolas !

KONDAKION 4

La tempête du doute trouble mon esprit : comment dignement chanter tes miracles, ô bienheureux Nicolas ? Carnul ne saurait les dénombrer, même s'il avait, avec moult langues, la ferme intention de les énumérer. Mais nous avons l'audace de chanter à Dieu merveilleusement glorifié en toi : alléluia !

IKOS 4

Au loin tout comme aux environs, les gens entendirent parier, ô sage en Dieu Nicolas, de la grandeur de tes miracles, de comment, dans les airs, sur les ailes légères de la grâce, tu as coutume d'assister ceux qui sont plongés dans les malheurs, et d'en délivrer promptement tous ceux qui te clament :

Réjouis-toi, délivrance de l'affliction

Réjouis-toi, dispensation de la grâce

Réjouis-toi, dispersion des maux inopinés

Réjouis-toi, planteur des biens désirés

Réjouis-toi, prompte consolation de ceux qui sont dans le malheur

Réjouis-toi, terrible correction des offenseurs

Réjouis-toi, abîme des miracles déverses par Dieu

Réjouis-toi, tables de la loi du Christ gravées par Dieu

Réjouis-toi, ferme relèvement de ceux qui sont tombés

Réjouis-toi, support de ceux qui se tiennent droit

Réjouis-toi, car par toi toute tromperie est dénoncée

Réjouis-toi, car par toi toute vérité est réalisée

Réjouis-toi, grand thaumaturge Nicolas !

KONDAKION 5

Tu es apparu comme un astre à la trajectoire divine, guidant ceuxqui voguaient sur mer à grand péril, et qu'une mort imminente menaçait si tu ne les avais assistés, eux qui t'appelaient à l'aide, saint thaumaturge Nicolas; car, l'opposant auxdémons effrontés qui tournoyaient et cherchaient à faire sombrer le navire, tu les chassas et enseignas les fidèles à clamer à Dieu qui, par ton entremise, les sauvait : alléluia !

IKOS 5

Les jeunes filles destinées à une infâme union en raison de leur misère virent ta grande miséricorde à l'égard des pauvres, très bienheureux Nîcolas, quand tu donnas secrètement de nuit à leur vieux parent trois bourses d'or, le sauvant ainsi avec ses filles de la chute dans le péché. C'est pourquoi de tous tu entends ceci:

Réjouis-toi, trésor de grandiose miséricorde

Réjouis-toi, amitié prévoyante pour le peuple

Réjouis-toi, nourriture et rafraîchissement de ceux qui recourent à toi

Réjouis-toi, pain inépuisable des affamés

Réjouis-toi, richesse donnée par Dieu à ceux qui vivent pauvrement sur terre

Réjouis-toi, rapide relèvement des miséreux

Réjouis-toi, prompte écoute des pauvres

Réjouis-toi, soin plaisant des affligés

Réjouis-toi, immaculé maître de noce pour les trois vierges

Réjouis-toi, zélé gardien de la pureté

Réjouis-toi, espoir des désespérés

Réjouis-toi, délectation du monde entier

Réjouis-toi, grand thaumaturge Nicolas !

KONDAKION 6

Le monde entier te proclame, ô très bienheureux Nicolas, prompt intercesseur dans les malheurs. Car bien souvent, prenant les devants, tu vins à la même heure porter secours et à ceux qui voyageaient parterre et à ceux qui naviguaient par mer, et tous ensemble les préserva des maux, eux qui clamaient à Dieu : alléluia !

IKOS 6

Tu as resplendi comme une lumière vivante, apportant la délivrance aux généraux qui allaient être injustement exécutés et qui t'invoquaient, ô bon pasteur Nicolas, lors qu'aussitôt tu apparus en songe à l'empereur, le terrifia et lui ordonna de les relâcher indemnes. C'est pourquoi avec eux nous aussi te clamons dans notre gratitude :

Réjouis-toi, toi qui aides ceuxqui t'invoquent avec ferveur

Réjouis-toi, toi qui délivres d'une exécution injuste Réjouis-toi, toi qui protèges de la fourbe calomnie

Réjouis-toi, toi qui déjoues les desseins injustes

Réjouis-toi, toi qui déchires les mensonges comme une toile d'araignée

Réjouis-toi, toi qui exaltes glorieusement la vérité

Réjouis-toi, toi qui défais les liens des innocents

Réjouis-toi, retour à la vie des défunts

Réjouis-toi, révélateur de justice

Réjouis-toi, dénonciateur de l'injustice

Réjouis-toi, car par toi les innocents sont délivrés du glaive

Réjouis-toi, car par toi ils jouissent de la lumière

Réjouis-toi, grand thaumaturge Nicolas !

KONDAKION 7

Voulant dissiper la puanteur blasphématrice de l'hérésie, tu apparus en vérité comme la myrrhe parfumée et mystique, ô Nicolas. Ayant sous ta houlette le peuple de Myre, tu as empli le monde entier de ta myrrhe pleine de grâce. Ainsi, débarrasse-nous de la puanteur du péché haï de Dieu afin que nous puissions décemment clamer à Dieu : alléluia !

IKOS 7

Nous réalisons que tu es un nouveau Noé, guide de l'arche salvatrice, Père Saint Nicolas, dispersant la tempête des calamités par tes directives et apportant le calme divin à ceuxqui clament :

Réjouis-toi, havre tranquille de ceux que ballote la tempête Réjouis-toi, sûre protection de ceuxqui coulent

Réjouis-toi, bon pilote de ceuxqui naviguent parmi les gouffres

Réjouis-toi, toi qui maîtrise le déchaînement des flots Réjouis-toi, guide de ceux qui sont pris dans les tourbillons

Réjouis-toi, chaleur de ceux qui sont dans les frimas

Réjouis-toi, éclair qui disperse la ténèbre des afflictions

Réjouis-toi, lampe qui éclaire les confins de la terre

Réjouis-toi, toi qui délivres les hommes de l'abîme des péchés

Réjouis-toi, toi qui jettes Satan dans l'abîme infernal Réjouis-toi, car par toi nous invoquons hardiment l'abîme de la miséricorde divine

Réjouis-toi, car par toi, délivrés du déluge de la colère, nous retrouvons la paix avec Dieu

Réjouis-toi, grand thaumaturge Nicolas !

KONDAKION 8

Ta Sainte Eglise se révèle un étrange miracle pour ceux qui affluent vers toi, bienheureux Nicolas, car en y offrant même une menue prière, nous recevons la guérison de lourdes infirmités, pour peu qu'après Dieu nous placions notre espérance en toi, clamant avec ferveur : alléluia !

IKOS 8

Tu es en vérité le total secours de tous, ô Nicolas théophore, et tu as rassemblé tous ceux qui ont recours en toi, en tant que libérateur, nourricier et prompt médecin pour tous les habitants de la terre, les incitant tous à te chanter cette louange :

Réjouis-toi, source de toutes sortes de guerisons

Réjouis-toi, secours pour ceux qui souffrent terriblement

Réjouis-toi, aurore luisant pour ceux qui errent dans la nuit du péché

Réjouis-toi, toi qui donnes la prospérité à ceuxqui le demandent

Réjouis-toi, toi qui bien des fois devances les suppliques

Réjouis-toi, toi qui restaures la force des vieillards aux cheveux gris

Réjouis-toi, dénonciateur de beaucoup de ceux qui courrent loin du vrai chemin

Réjouis-toi, fidèle célébrant des divins mystères

Réjouis-toi, car par toi nous terrassons la jalousie

Réjouis-toi, car par toi nous parvenons à vivre dans de bonnes moeurs

Réjouis-toi, grand thaumaturge Nicolas !

KONDAKION 9

Soulage toute maladie, ô notre grand intercesseur Nicolas, dispensant ta guérison pleine de grâce, délectant les âmes, réjouissant les cœurs de tous ceux qui recourent avec ferveur à ton aide et clament à Dieu : alléluia !

IKOS 9

Les pédants porte-paroles des impies, nous les voyons confondus par toi, ô divinement sage Père Nicolas, car tu as réfuté Arius le blasphémateur qui divisait la Divinité, et Sabellius qui brouillait la sainte Trinité, mais nous, tu nous a affermis dans l'orthodoxie. C'est pourquoi nous te clamons :

Réjouis-toi, bouclier qui défend la piété

Réjouis-toi, glaive qui pourfend l'impiété

Réjouis-toi, précepteur des commandements divins

Réjouis-toi, destructeur des doctrines athées

Réjouis-toi, échelle dressée par Dieu par laquelle nous montons aux cieux

Réjouis-toi, protection donnée par Dieu, par laquelle beaucoup sont abrités

Réjouis-toi, toi qui par tes paroles rends sages les insensés

Réjouis-toi, toi qui par tes mœurs ranimes les paresseux

Réjouis-toi, luminosité inextinguible des commandements divins

Réjouis-toi, rayon très lumineux des préceptes du Seigneur

Réjouis-toi, car par ton enseignement les têtes de l'hérésie furent écrasées

Réjouis-toi, car par toi les fidèles reçoivent la gloire Réjouis-toi, grand thaumaturge Nicolas !

KONDAKION 10

Voulant sauver ton âme, tu as soumis la chair à ton esprit, en vérité, ô notre Père Nicolas : par le silence tout d'abord et la lutte avec les pensées, tu as ajouté à l'action la divine méditation, et parla divine méditation tu as acquis la parfaite intelligence avec laquelle tu converses hardiment avec Dieu et les anges, toujours clamant : alléluia !

IKOS 10

Tu es un rempart pour ceux qui louent, ô bienheureux, tes miracles et tous ceuxqui recourent à ta protection. Ainsi, nous qui sommes pauvres en vertu, délivre-nous de la misère, de l'adversité, des infirmités et des besoins divers, nous qui te clamons avec amour :

Réjouis-toi, toi qui secours de l'éternelle misère

Réjouis-toi, toi qui donnes l'impérissable richesse

Réjouis-toi, incorruptible nourriture pour les affamés de justice

Réjouis-toi, inépuisable boisson pour les assoiffés de vie

Réjouis-toi, toi qui protèges de la rébellion et de la guerre

Réjouis-toi, toi qui délivres des liens et de la captivité

Réjouis-toi, très glorieux intercesseur dans les malheurs

Réjouis-toi, très grand défenseur dans les tentations

Réjouis-toi, toi qui en as arraché beaucoup à la perdition

Réjouis-toi, toi qui as conservé indemnes un nombre incalculable de gens

Réjouis-toi, car par toi les pécheurs échappent à une mort terrible

Réjouis-toi, car par toi les pénitents obtiennent la vie étemelle

Réjouis-toi, grand thaumaturge Nicolas !

KONDAKION 11

Tu as offert plus que tout autre un chant à la très Sainte Trinité, très bienheureux, par la pensée, la parole et l'action, car avec beaucoup d'expérience tu as énoncé les principes de la vraie foi, nous instruisant avec foi, espérance et amour à chanter au seul Dieu en la Trinité : alléluia !

IKOS 11

Nous te voyons comme un inextinguible rayon luisant dans les ténèbres de l'existence. Père Nicolas choisi de Dieu. Car tu conversas avec les lumières angéliques immatérielles, concernant la lumière incréée de la Trinité, et tu éclairas les âmes des fidèles qui te clament :

Réjouis-toi, rayonnement de la lumière au triple Soleil Réjouis-toi, astre levant du Soleil sans couchant

Réjouis-toi, lampe allumée à la flamme divine

Réjouis-toi, car tu as éteint la flamme démoniaque de l'impiété

Réjouis-toi, lumineuse prédication de la vraie foi

Réjouis-toi, éclat plaisant de la lumière évangélique

Réjouis-toi, éclair qui consume les hérésies

Réjouis-toi, tonnerre qui terrifie les tentateurs

Réjouis-toi, enseignement de la vraie connaissance

Réjouis-toi, rosée versée du ciel sur ceux qui sont dans la fièvre du labeur

Réjouis-toi, révélateur de l'esprit secret

Réjouis-toi, car par toi l'adoration de la création a été terrassée

Réjouis-toi, car par toi nous avons appris à adorer le Créateur en la Trinité

Réjouis-toi, grand thaumaturge Nicolas !

KONDAKION 12

Connaissant la grâce qui t'a été donnée par Dieu et nous réjouissant, nous célébrons ta mémoire par obligation, très glorieux Père Nicolas, et nous affluons de toute notre âme vers ta merveilleuse intercession. Incapables de dénombrer tes très glorieux actes qui sont comme le sable de la mer et la profusion des étoiles, et pris d'étonnement, nous clamons à Dieu : alléluia !

IKOS 12

Chantant tes miracles, nous te louons, ô très louable Nicolas; car en toi Dieu a été merveilleusement glorifié dans la Trinité, mais même si nous t'offrons une multitude de psaumes et d'hymnes composés avec toute notre âme, ô Saint thaumaturge, nous ne ferions rien d'équivalent au don de tes miracles, et émerveillés par eux, nous te clamons :

Réjouis-toi, servant du Roi des régnants et du Seigneur des souverains

Réjouis-toi, compagnon de Ses célestes servants

Réjouis-toi, secours des rois fidèles

Réjouis-toi, exaltation de la génération chrétienne

Réjouis-toi, homonyme de la victoire

Réjouis-toi, porte-couronne remarquable

Réjouis-toi, miroir de toute vertu

Réjouis-toi, ferme contrefort pour tous ceux qui recourent à toi

Réjouis-toi, après Dieu et la Mère de Dieu, toute notre espérance

Réjouis-toi, santé de nos corps et salut de nos âmes

Réjouis-toi, car par Toi nous sommes libérés de la mort étemelle

Réjouis-toi, car par toi nous recevons la vie sans fin Réjouis-toi, grand thaumaturge Nicolas !

KONDAKION 13

O très saint et merveilleux Père Nicolas, consolation de tous les affligés, reçois notre supplication présente et délivre nous de la géhenne, prie le Seigneur par ton intercession agréable à Dieu afin qu'avec toi nous chantions : alléluia ! (trois fois) A nouveau KONDAKION 1 puis ikos 1

PRIERE A SAINT NICOLAS

Ô hiérarque digne de toute louange et de tout honneur, grand Thaumaturge et Saint du Christ, Père Nicolas, homme de Dieu et fidèle serviteur, homme de désir, vase élu, ferme pilier de l'Eglise, flambeau très brillant, étoile qui illumine et éclaire l'univers entier. Tu es un juste florissant comme le palmier planté dans les parvis de ton Seigneur. Vivant à Myre, tu as répandu le parfum de myrrhe et tu déversas la myrrhe jaillissante de la Grâce Divine. Par ta présence, très saint Père, la mer fut bénie quand tes reliques très miraculeuses furent transférées à la ville de Bari, de l'orient à l'occident, pour louer le nom du Seigneur. 0 très gracieux et merveilleux thaumaturge, prompt secours, fervent intercesseur, bon berger qui sauve ton troupeau spirituel de toutes sortes de maux, nous te glorifions et te magnifions comme l'espoir de tous les chrétiens, la source de miracles, le protecteur des fidèles, le très sage docteur, le nourricier des affamés, la joie des affligés, le vêtement de ceux qui sont nus, le guérisseur des malades, le pilote de ceuxqui voguent en mer, le libérateur des prisonniers, le nourricier et défenseur des veuves et orphelins, le gardien de la chasteté, le douxtuteur des enfants, le support des vieillards, le guide des jeûneurs, le repos de ceux qui peinent, la richesse abondante des pauvres et nécessiteux. Ecoute-nous qui te prions et avons recours à ta protection, intercède en notre faveur auprès du Très-Haut et obtiens par tes puissantes prières tout ce qui est utile pour le salut de nos âmes et de nos corps. Protège cette sainte communauté ( ou église , ou paroisse ), toute ville, tout village et tout pays chrétien et le peuple ici présent de tout mal par ton secours. Car nous savons, nous savons que la prière d'un juste est une grande et puissante force pour le bien. Et après la Toute bénie Vierge Marie, nous t'avons comme juste intercesseur auprès de Dieu très miséricordieux, et nous avons humblement recours à ta feivante intercession et protection, très gracieux Père. Sous ta houlette, comme un berger attentif et bon, garde-nous de tous les ennemis, des fléaux, des tremblements de terre, de la grêle, de la famine, de l'inondation, du glaive, de l'invasion étrangère, de la guerre civile et de toutes nos adversités et afflictions. Tends-nous une main secourable et ouvre-nous les portes de la miséricorde divine; car nous sommes indignes de contempler les hauteurs célestes à cause de la multitude de nos iniquités; nous sommes garrotés par les liens du péché et n'avons pas accompli la volonté de notre Créateur, ni gardé Ses commandements. C'est pourquoi dans la pénitence et l'humilité nous fléchissons les genoux de notre coeur devant notre Auteur et sollicitons ton intercession paternelle auprès de Lui. Secours-nous, Saint de Dieu, afin que nous ne périssions pas dans nos péchés; délivre-nous de tout mal et de toute puissance hostile, dirige notre esprit et affermis notre cœur dans la vraie foi qu'avec ta médiation et ton intercession, ni les plaies, ni les menaces, ni les fléaux, ni la colère de notre Créateur ne diminueront; mais accorde-nous de pouvoir mener une vie paisible ici-bas et de contempler les biens dans la terre des vivants, glorifiant le Père, le Fils et le Saint Esprit, un seul Dieu glorifié dans la Trinité, maintenant et toujours et aux les siècles des siècles. Amen.

Annonces
 
RV à la rubrique "lire la Bible chaque jour", ci-dessous
Réunion jeunes 6-12 ans chaque Dimanche aussitôt après la Liturgie
Voir les fêtes des Saints dans la page accueil.
Samedi 21 Octobre à 10h : Liturgie des défunts