Accueil Offices Prières Chants liturgiques Les Saints Icônes Enseignement Les Sacrements Divers Liens Vidéos

Parole des Anciens

Jésus est ma respiration, plus encore que l'air, à tout instant de ma vie. Il est ma lumière, avant tout autre lumière, ma nourriture et ma boisson, mon vêtement, mon parfum, ma douceur, mon père et ma mère, un sol plus ferme que la terre que rien ne peut ébranler et qui me porte. St Jean de Cronstadt

Tant que l'on voit dans l'autre des défauts, on ne possède pas, soi-même, l'humilité. Aux yeux des humbles, tous paraissent meilleurs que soi, tous semblent bons. Ce qui fait notre malheur, c'est de vouloir trouver en nous la Sainteté, au lieu de l'humilité. Staretz Macaire d'Optino

Si nous avons reçu la pensée, c'est pour connaître le Christ; si nous avons reçu le désir, c'est pour courir vers Lui; si nous avons la mémoire, c'est pour Le porter en nous." Nicolas Cabasilas - La vie en Christ

Celui qui n'aime pas ses ennemis ne peut connaître le Seigneur, ni la douceur de l'Esprit-Saint. Mais celui qui n'a pas reçu le Saint-Esprit ne désire pas prier pour ses ennemis. L'âme qui n'a pas l'amour des ennemis n'aura jamais la paix; elle se tourmentera et fera souffrir les autres. St Silouane

Et si l'on me demandait :" que désires-tu de Dieu, quel don ? "; Je répondrais : " l'esprit d'humilité qui, plus que tout, plaît au Seigneur " St Silouane

Seigneur, dans Ta miséricorde, viens à la recherche de ta créature et montre-toi aux hommes par le Saint-Esprit, comme tu te révèles à Tes serviteurs. Réjouis, Seigneur, par la venue de Ton Esprit-Saint, toute âme affligée. Fais, Seigneur, que tous les hommes qui Te prient connaissent le Saint-Esprit.   Staretz Silouane p 275

Saint Jean Chrysostome a dit :"le premier père spirituel de l'homme est la voix de la conscience", c'est le premier lien spirituel de l'homme avec Dieu. Notre conscience s'éclaire et acquiert la maturité en écoutant la parole de l'Evangile, en faisant le travail intérieur de la prière et en communiant aux Saints Sacrements du Christ. Apostolia Novembre 2014

Saint Jean Chrysostome a dit : "Veux-tu voir ce qu'est l'Eglise et quel est le miracle que produit l'Eglise ? C'est très simple. Entre dans l'église et tu verras que c'est un lieu où tu entres loup et tu sors agneau, tu entres brigand et tu sors Saint, tu entre coléreux et tu sors doux, tu entres homme et tu sors Dieu selon la grâce" Apostolia Novembre 2014

L'Esprit-Saint est la joie de Dieu se déversant sur la création, pour assurer une orientation renouvelée de la création vers son Créateur, le dépassement de la séparation entre Dieu et la créature et donc la réalisation plénière de la créature. La joie de Dieu, concentrée dans le Saint-Esprit, se déverse grâce à Lui dans nos âmes, de sorte que nous sommes introduits dans la Joie même de la Trinité.         Dumitru STANILOE dans Prière de Jésus et Expérience du Saint-Esprit - DDB

Athanase,l' Archevêque d'Alexandrie de Sainte mémoire, supplia Abba Pambo de descendre du désert à Alexandrie. Il descendit donc. Et voyant une actrice, il se mit à pleurer. Ceux qui étaient présents lui demandèrent le motif de ses larmes et il dit :" deux choses m' incitent à pleurer : l'une, la perte de cette femme, l'autre, que je n'ai pas un tel souci de plaire à Dieu que cette femme de plaire aux hommes mauvais"                                                                          Paroles des Anciens

N'imagine pas que tu puisses te libérer des passions et échapper à la souillure des pensées passionnées, si tu portes encore l' arrogance et l' enflure des vertus; car tu ne verras pas la demeure de la paix dans la bonté des pensées, tu n' entreras pas avec joie dans le temple de l'amour, tant que tu te confieras en toi-même et dans tes oeuvres.     Philocalie des Pères Neptiques N. Stethatos p37

La prière de celui qui garde des griefs contre son prochain est impure. Nous ne pouvons et devons adresser des reproches qu'à une seule personne : nous-même. Sans cette accusation de soi, la prière sera aussi vaine que si l'on adressait des reproches, dans son coeur, à autrui.           Le Chemin des Ascètes - Titi Colliander

 Il n' y a pas de félicité plus grande que d'aimer Dieu de toute son intelligence, de tout son coeur et de toute son âme, ainsi que l'a commandé le Seigneur, et son prochain comme soi-même. Lorsque cet amour remplit l'âme, tout la réjouit; mais quand il se perd, l' homme ne trouve pas de repos, il se trouble et accuse les autres de l' avoir offensé. Il ne comprend pas que c'est lui le coupable : il a perdu l'amour de Dieu, il a jugé ou haï son frère. La grâce vient de l' amour pour notre frère et c'est par l' amour pour notre frère qu'on la garde. Mais si nous n'aimons pas notre frère, la grâce Divine ne viendra pas dans notre âme.                                                                              Saint Silouane

Un profond silence est une prière profonde et une prière profonde est un profond silence.
L' intelligence et l' éducation n'ont aucune valeur si elles ne sont pas au service de l'amour.
La plus grande chose qui nous sera demandée au jugement dernier est "pourquoi n'avons-nous pas fait plus attention à notre prochain ? "

                                                                                                 Père Arsenié

Les Saints Pères nous disent tous d'une seule voix : "La première chose à vous mettre dans l' esprit est de ne jamais, en aucune façon, vous appuyer sur vous-même. Le combat que vous allez affronter est extraordinairement ardu et vos seules forces humaines sont absolument insuffisantes pour le mener. Si vous vous fiez à vous-même, vous serez immédiatement renversé et vous perdrez toute envie de continuer la lutte. Seul Dieu peut vous donner la victoire, selon votre propre désir"       Extraits de  le Chemin des Ascètes de Tito Colliander

La meilleure et la plus belle des choses est de s' accueillir réciproquement les uns les autres. Nous n'allons pas être jugés pour ce que nous avons donné ou pas donné aux autres, mais d' après le comment nous avons accueilli notre frère dans notre coeur. Juger mon frère, cela veut dire que je ne l'accueille pas dans mon coeur. Nous pouvons beaucoup jeûner ou faire de grands efforts ascétiques, mais rappelons-nous que ce n'est pas la nourriture qui m'approche ou qui m'éloigne de Dieu, la nourriture qui nous fait entrer ou ne pas entrer auprès de notre Dieu dans le Royaume et qui nous fait ressentir le Royaume en nous-mêmes, c'est notre prochain ! Voilà la clé du Royaume : le Seigneur, ton prochain et toi-même. On ne peut échapper à ce cercle qui nous unit les uns aux autres, qui fait de cette vie, notre Paradis ou notre enfer.                                                                       Monseigneur Joseph

 

Abba Antoine scrutant la profondeur des jugements de Dieu, demanda: « Seigneur, comment se fait-il que certains meurent dans la fleur de l' âge, tandis que d'autres atteignent une extrême vieillesse ?Pourquoi y a-t-il des pauvres et des riches ? Comment des hommes injustes s'enrichissent-ils tandis que des justes sont dans le besoin ? Survint alors une voix qui lui dit : « Antoine, sois attentif à toi-même; car le reste, c'est le jugement de Dieu et il ne te convient pas de le connaître. »

 

"Les vagues sont violentes, la houle est terrible, mais nous ne craignons pas d' être engloutis par la mer,car nous sommes debout sur le roc.
Que la mer soit furieuse, elle ne peut briser ce roc; que les flots se soulèvent, ils sont incapables d' engloutir la barque de Jésus.
Que craindrions-nous ? Dites-le moi : la mort ? Pour moi, vivre, c'est le Christ et mourir est un avantage ( Ph 1,21 ), l' exil ? La terre appartient au Seigneur, avec tout ce qui la remplit ( Ps 23, 1 ), la confiscation des biens ? De même que nous n' avons rien apporté dans ce monde, nous ne pourrons rien emporter ( 1 Tim 6, 7 ), les menaces du monde ? Je les méprise et ses faveurs, je m' en moque; je ne crains pas la pauvreté, je ne désire pas la richesse.
Je ne crains pas la mort, je ne désire pas vivre, sinon pour vous faire progresser. C'est à cause de cela que je vous avertis de ce qui se passe et j' exhorte votre charité à la confiance"
                                                                                              St Jean Chrysostome

 

 

 

ACATHISTE A SAINT JEAN CASSIEN 

( Fêté le 29 Février )

 

 

Kondakion 1

Laissant, pour l’amour parfait, la vie corruptible, tu t’es offert tout entier au Christ bien aimé. Tu as reçu les arrhes de l’Esprit, tu as fortifié l’Église dans l’amour de la très sainte Trinité et tu as répandu l’image de la vie monastique comme un flambeau pour les illuminer les limites du monde. Aussi, nous te louons et te chantons avec gratitude:

Réjouis-toi, saint Jean Cassien, rejeton précieux du peuple roumain et français!

Ikos 1

De la Dobroudja et du peuple roumain des origines tu as reçu l’héritage terrestre, tu as acquis une instruction de choix aux écoles de l’époque, et tu t’es enflammé du désir divin. Aussitôt, abandonnant tout, tu as suivi le Christ, accompagné de ton ami Germain. Tu es devenu ainsi moine dans un monastère de Bethléem, et tu as acquis la science charismatique dans l’activité de la vie communautaire. Aussi te crions-nous:

Réjouis-toi, désir du Christ!
Réjouis-toi, méditation empourprée par la grâce!
Réjouis-toi, épargne de l’or de l’Écriture!
Réjouis-toi, garde du coeur pur!
Réjouis-toi, soif de la lumineuse sainteté!
Réjouis-toi, adorateur en Esprit et en vérité!
Réjouis-toi, espoir de la filiation divine!
Réjouis-toi, intuition du mystere supra naturel!
Réjouis-toi, amour apostolique et paradis d’humilité!
Réjouis-toi, esprit melé du souffle de l’Esprit saint!
Réjouis-toi, âme et corps renouvelés et terre nouvelle!
Réjouis-toi, hésychie, liturgie incessante!

Réjouis-toi, saint Jean Cassien, rejeton précieux du peuple roumain et français!

 

Kondakion 2

Avec un saint zèle tu es parti avec Germain dans les ermitages d’Égypte a la recherche des saints solitaires. Et communiant au mystère de leur vie cachée en Dieu avec le Christ, tu as gardé leurs paroles dans ton coeur, et tu chantes avec joie: Alléluia!

 

Ikos 2

Tu nous a laissé un saint héritage, Père Jean, a nous qui sommes éprouvés par de souffrances, des faiblesses et des tentations nombreuses, dans les Institutions et les Conférences spirituelles. Ainsi avons-nous appris a mourir au péché pour que le Seigneur soit notre lumière, notre vie et notre joie éternelle. Aussi te chantons-nous:

Réjouis-toi, pain de l’humilité et vin de l’amour de Dieu!
Réjouis-toi, offrande apportée a l’autel plus haut que les cieux!
Réjouis-toi, peintre ingénieux de l’amour de la sainte Trinité!
Réjouis-toi, interprete de la sollicitude divine!
Réjouis-toi, voyage de l’enfer du désespoir au paradis de l’humilité!
Réjouis-toi, image illuminée par la présence du Christ!
Réjouis-toi, livre vivant ou s’écrivent les mots de l’Esprit!
Réjouis-toi, mémoire devenue terre de paradis!
Réjouis-toi, ostensoir du vouloir divin!
Réjouis-toi, volonté consacrée au choix d’éternité!
Réjouis-toi, temple inspiré de la vision de Dieu!
Réjouis-toi, conscience de l’image de Dieu!

Réjouis-toi, saint Jean Cassien, rejeton précieux du peuple roumain et français!

 


Kondakion 3

De l’Ancien Paphnuce tu as appris a faire place dans le vase terrestre a la gloire de la sainte Trinité par un triple renoncement: aux biens et aux gloires mondaines; aux habitudes, aux passions et aux attraits vieillis du corps et de l’âme; et a tout ce qui passe. Et de la sorte, tu offres un sacrifice vivant, et tu chantes avec joie: Alléluia!

Ikos 3

Sur le conseil de l’Ancien Joseph, tu es resté sept ans en Égypte avec saint Germain, a récolter auprés des saints ascètes les fruits de l’Arbre de vie. Puis tu te rendis au désert de Scété, ou le ciel et la terre célébraient l’avant-gout de la rencontre née du choix d’éternité.

Réjouis-toi, bras libres des soucis et des acquisitions passageres !
Réjouis-toi, bras tendus sur la croix de l’amour!
Réjouis-toi, bras ouverts pour embrasser l’insaissable!
Réjouis-toi, bras qui contiennent le monde et l’offrent a Dieu!
Réjouis-toi, vase des trésors du désert!
Réjouis-toi, vase de l’héritage saint!
Réjouis-toi, sanctuaire de la paix du Christ!
Réjouis-toi, icône vivante, vision d’aupres de Dieu!
Réjouis-toi, corps que porte l’âme!
Réjouis-toi, âme portée par la grâce de Dieu!
Réjouis-toi, terre montée au ciel!
Réjouis-toi, ciel incorporé!

Réjouis-toi, saint Jean Cassien, rejeton précieux du peuple roumain et français!

Kondakion 4

Suite a d’injustes accusations portées contre les moines d’Égypte, tu quittas ce lieu de solitude pour te rendre a Constantinople, aupres de saint Jean Chrysostome. De lui tu reçus la grâce du service diaconal, et pres de lui tu portas des fruits en grâce, en travail et en hésychie. Apres son exil, tu te rendis a Rome avec Germain, pour raconter les souffrances du Pere de l’Église, inspiré de Dieu; avec lui, en esprit, tu chantes sans cesse: Alléluia!

Ikos 4

Grand fut ton amour pour le divin Pere: entre ses mains, tu t’offris comme une prosphore du Christ. Ainsi t’es-tu confié a Dieu, apprenant a souffrir librement par amour pour lui et par tendresse pour les ennemis; et, nous émerveillant, nous te chantons:

Réjouis-toi, réception de la parole d’une bouche toute d’or!
Réjouis-toi, disciple grandi par grâce a la mesure de fils!
Réjouis-toi, fils revetu de la gloire de ton pere!
Réjouis-toi, imitation de ton pere dans les profondeurs du mystere divin!
Réjouis-toi, son imitateur dans les profondeurs de la souffrance!
Réjouis-toi, son imitateur dans la gloire de la Résurrection!
Réjouis-toi, croissance dans le Corps du Christ a la mesure parfaite!
Réjouis-toi, fruit de la liturgie divine!
Réjouis-toi, obéissance pleine d’espoir, de foi et d’amour!
Réjouis-toi, acquisition de l’opération divino humaine!
Réjouis-toi, conscience martyre du sceau divin!

Réjouis-toi, saint Jean Cassien, rejeton précieux du peuple roumain et français!


Kondakion 5

La grâce de la célébration presbytérale, tu la revetis a Rome, et tu répandis en Gaule les sources vivantes et la richesse des dons du désert. Tu as tout ordonné avec un juste discernement selon la nature et la force de ceux qui les recevaient; tu as creusé les degrés du renoncement et de la contemplation pour monter sans faute a la mesure de la perfection. Et ceux qui recevaient de toi avec foi les remedes spirituels et gravissaient la voie de la victoire sur le péché criaient avec reconnaissance: Alléluia!


Ikos 5

Pour la gloire de la sainte Trinité, tu as émigré depuis le coeur de ton peuple et de ta terre, confesseurs de la vraie foi de l’Orient et de l’Occident de l’Église. Et partout tu as partagé dans la juste compréhension les trésors de la solitude, en fortifiant tous dans la conscience et la mission de ressembler a Dieu. Aussi te crions-nous:
Réjouis-toi, destructeur des huit passions capitales!
Réjouis-toi, anéantisseur des chaînes du péché!
Réjouis-toi, vision qui dissipe les noirceurs des ténebres!
Réjouis-toi, prairie ornée des fleurs de la connaissance!
Réjouis-toi, esprit voyant par la lunette du coeur !
Réjouis-toi, coeur voyant par la lumière de l’Esprit!
Réjouis-toi, fructification du Royaume par une profonde patience!
Réjouis-toi, acquisition de l’Esprit par la maîtrise de soi!
Réjouis-toi, élévation par l’humilité loin des turbulences des passions!
Réjouis-toi, acquisition de la grâce par l’aumône!
Réjouis-toi, vigilance a connaître la présence du Christ!
Réjouis-toi, silence actif de la parole divine!

Réjouis-toi, saint Jean Cassien, rejeton précieux du peuple roumain et français!


Kondakion 6

Grande est ton aide, ô Saint, a notre égard, nous qui sommes meurtris par toutes sortes de tentations et de malheurs, qui t’appelons avec foi et suivons tes chemins inspirés de Dieu. Et quoique indignes, par ton intercession nous osons, par la conversion, tourner notre vie vers le Christ, Orient venu des hauteurs et Source de la miséricorde, en chantant avec toi: Alléluia!

Ikos 6

Lourd est le joug de la convoitise qui ternit le zèle divin et cause les inclinations passionnelles: sans détour tu nous as enseigné, Père Jean, a l’échanger pour le joug suave de la pureté de coeur, par l’extinction des brandons enflammés du corps, par le martyr de la conscience et par l’humilité qu’engendre l’obéissance. En jeûnant de l’âme et du corps, montrons notre désir de la divine communion dans la liberté de l’esprit, et, dans une même soif, chantons:

Réjouis-toi, blâme de la conscience qui arrache les épines du péché !
Réjouis-toi, patience et peine qui appellent l’esprit depuis le vagabondage et l’inconstance!
Réjouis-toi, repentir du coeur qui brise une âme pétrifiée!
Réjouis-toi, crainte de Dieu qui n’abandonne pas la parole de son amour!
Réjouis-toi, priere instante qui traverse l’orage des tentations!
Réjouis-toi, nourriture du lait de l’Écriture et du miel de la Tradition sainte!
Réjouis-toi, jeune qui engendre la sobriété et le renouveau des sens!
Réjouis-toi, vision de la lumiere dans l’icône de l’amour divin!
Réjouis-toi, virginité qui opere le mystere de l’incarnation de Dieu!
Réjouis-toi, espérance dans la miséricorde d’en haut!
Réjouis-toi, consécration de soi qui reçoit l’opération de la sainte Trinité!
Réjouis-toi, purification de l’autel intérieur pour recevoir les divins Mysteres!

Réjouis-toi, saint Jean Cassien, rejeton précieux du peuple roumain et français!

 

Kondakion 7

En suivant l’enseignement des Anciens, tu nous as appris autant a interrompre les mouvements démoniaques contre la nature que la soumission des mouvements naturels a la volonté et l’opération divine plus haute que la nature. Et tu nous exhortes ainsi a accomplir notre vocation, a dépasser la nature dans le Corps du Christ et a nous unir a la sainte Trinité, pour chanter avec les saints: Alléluia!


Ikos 7

Tu as montré, Pere Jean, l’opération des esprits du mal qui accompagnent les huit passions capitales : la convoitise, la débauche, l’avarice, la colere, la tristesse, l’inquiétude, la vaine gloire et l’orgueil. En purifiant les blessures des passions, tu as placé sur elles le baume des vertus et le lien de l’amour, pour que nous trouvions la guérison et la consolation de la perfection, en chantant avec joie:

Réjouis-toi, garde du coeur quand se levent les pensées du mal!
Réjouis-toi, découverte du sanctuaire de la gloire, par la maîtrise de soi!
Réjouis-toi, virginité, mystere de l’engendrement spirituel!
Réjouis-toi, corps et âme devenus icônes de l’habitation divine!
Réjouis-toi, sanctification de l’homme entier selon la volonté de la sainte Trinité!
Réjouis-toi, ruine des idoles pensées et senties en face de l’image de Dieu!
Réjouis-toi, fuite de l’esprit d’avarice et siege dans le choix d’éternité!
Réjouis-toi, douceur et patience avec espoir, terre de la sainte fructification!
Réjouis-toi, abandon de la tristesse du monde pour la tristesse selon Dieu!
Réjouis-toi, tristesse conçue par le repentir et aspiration a la perfection!
Réjouis-toi, hésychie, fruit de la foi opérant par l’amour!
Réjouis-toi, diminution de soi pour montrer la gloire de Dieu!
Réjouis-toi, dépassement par l’humilité des élévations de l’orgueil!

Réjouis-toi, saint Jean Cassien, rejeton précieux du peuple roumain et français!


Kondakion 8

Tu fondas a Marseille, Bienheureux Jean, deux communautés monastiques, d’hommes et de femmes, transplantant avec discernement spirituel la tradition monastique des Pères d’Égypte dans le sol spécifique et la nature des habitants de la Gaule. Tu leur as transmis cela par ton coeur de Père et par l’être du peuple roumain, l’unique image du Royaume s’est manifestée dans une nouvelle icône au chant incessant: Alléluia!

Ikos 8

A la demande de saint Castor, tu as composé, ô Père, les Institutions cénobitiques; tu as montré que la mesure de la perfection réside dans l’accomplissement des commandements divins avec un juste discernement et suivant les possibilités de chacun, même si les moyens ne sont pas les mêmes. Tu as montré ainsi que les accommodements a l’organisation de la vie chrétienne signifient, non un changement du but, ou des degrés a atteindre, mais une appropriation de la tradition de l’Église en divers caractères unis dans la même icône de la communion dans l’Esprit saint.

Réjouis-toi, iconographe fidele aux enseignements saints!
Réjouis-toi, peintre de la meme image en une nouvelle icône!
Réjouis-toi, dotation de la Gaule en armature spirituelle!
Réjouis-toi, parole porteuse de la vie spirituelle du désert!
Réjouis-toi, fondateur du monachisme d’Occident!
Réjouis-toi, trésor des richesses de l’Orient!
Réjouis-toi, porteur de la Voie, de la Vérité et de la Vie!
Réjouis-toi, prédicateur de Dieu dans la plénitude de la grâce!
Réjouis-toi, opérateur de la purification divine!
Réjouis-toi, iconographe de la contemplation divine!
Réjouis-toi, liturge de l’union divine!
Réjouis-toi, chandelier inextinguible devant l’icône de l’Incarnation!

Réjouis-toi, saint Jean Cassien, rejeton précieux du peuple roumain et français!


Kondakion 9

Grand est le mystere de la liberté de l’homme, donnée dans le sceau meme de l’image divine: il s’accomplit dans le dialogue de l’amour et de la coopération avec Dieu. Et la vie éternelle est elle-meme communion a l’amour de la sainte Trinité, dans la joie éternelle et la paix du chant: Alléluia!

Ikos 9

Aux saints Cappadociens et a saint Jean Chrysostome tu as succédé avec zèle, en dressant une parole contre ceux qui soutenaient une séparation trop grande entre la nature humaine et la grâce divine. Ainsi, tu as montré que, bien que tout don parfait et toute grâce viennent de Dieu, la liberté de l’homme créé a son image est appelée a répondre et a coopérer avec la grâce pour produire pour produire dans l’âme les fruits des vertus et pour s’accomplir dans la communion divine.

Réjouis-toi, successeur véritable des saints apôtres!
Réjouis-toi, bouclier de l’humilité face a la discorde!
Réjouis-toi, fuite par l’esprit loin des troubles et des querelles!
Réjouis-toi, réception de la grâce a la mesure de la foi!
Réjouis-toi, enseignement fondé sur la parole de Dieu!
Réjouis-toi, collaborateur du Christ!
Réjouis-toi, constance dans la vraie foi!
Réjouis-toi, paix inébranlable et douceur qui hérite le paradis!
Réjouis-toi, témoignage de la vie comme dialogue et participation!
Réjouis-toi, maître en renoncement spirituel!
Réjouis-toi, louange de la miséricorde divine!
Réjouis-toi, iconographie de l’image humaine suivant l’interprétation des saints Peres!
Réjouis-toi, célébration du don et réception de la grâce de Dieu!

Réjouis-toi, saint Jean Cassien, rejeton précieux du peuple roumain et français!

Kondakion 10

Tu t’es montré un pilier de l’Église, Père Jean, quand a la demande du futur pape de Rome Léon le Grand tu composas un dernier écrit Sur l’Incarnation du Seigneur, contre Nestorius, en posant une pierre de fondation pour le IIIeme concile oecuménique d’Éphese, qui se tint un an plus tard. Pour cette raison, nous t’honorons comme un père divin et un héraut des dogmes inspirés, et avec toi nous chantons a Dieu: Alléluia!

Ikos 10

Tu as confessé la Mère du Seigneur comme Génitrice de Dieu, et le Christ, Dieu véritable et Homme véritable. Ainsi as-tu montré que la divinisation est, non une simple imitation accomplie par l’homme comme d’un modèle extérieur, mais le fruit de l’opération divine participée dans le mystère de l’amour. Aussi te crions-nous:

Réjouis-toi, héraut du mystere de la Trinité!
Réjouis-toi, pierre de confession de l’Incarnation!
Réjouis-toi, pierre au fondement de l’Église!
Réjouis-toi, louange de la conception divine de la Vierge!
Réjouis-toi, vénération et glorification de la Mere de Dieu!
Réjouis-toi, voix unanime avec les apôtres!
Réjouis-toi, riviere de la théologie inspirée!
Réjouis-toi, compagnon sur la voie du salut!
Réjouis-toi, protecteur de la droite foi!
Réjouis-toi, porteur de Dieu et secours diligent!
Réjouis-toi, voyant de Dieu et rapide illuminateur!
Réjouis-toi, aimant Dieu et les humains!

Réjouis-toi, saint Jean Cassien, rejeton précieux du peuple roumain et français!

Kondakion 11

Jusqu’au bout tu es resté constant dans la vraie foi de l’Église, en gardant ininterrompue la source de la divine hésychie, Bienheureux Jean Cassien: c’est pourquoi, de ton vivant même tu fus vénéré comme saint, et, après ton départ, tu as déversé des flux de grâce pour la consolation de ceux qui chantent: Alléluia!

Ikos 11

Comment pourrons-nous célébrer en vérité tes miracles, Père Jean? Tu ne nous abandonnes pas dans la douleur des épreuves auxquelles nous sommes soumis et, telle une porte de Paradis, tu nous as laissé tes saintes reliques, témoins d’une vie incorompue a la gloire de la sainte Trinité. Mais hâte-toi de secourir et de guérir ceux qui ont recours a toi et qui chantent avec foi:
Réjouis-toi, image accomplie dans la ressemblance divine!
Réjouis-toi, fruit de l’Arbre de vie!
Réjuis-toi, prosphore du peuple roumain, consacrée par le Christ!
Réjouis-toi, porteur de la croix de l’humanité souffrante!
Réjouis-toi, source de guérison!
Réjouis-toi, pere qui engendre dans tes fils l’esprit du salut!
Réjouis-toi, coeur de pere, embrassement surnaturel!
Réjouis-toi, coeur de fils qui bat de l’amour divin!
Réjouis-toi, soucis paternel pour tous les malheureux!
Réjouis-toi, qui pars a la recherche des égarés!
Réjouis-toi, accueil du Fils prodigue!

Réjouis-toi, saint Jean Cassien, rejeton précieux du peuple roumain et français!

Kondakion 12

En vérité, nous vous honorons, saint Jean et saint Germain, ainsi que votre premier guide et maître, le saint hiérarque Théotime I de Tomis, comme une icône de la sainte Trinité, peinte dans les centres hésychastes de la Dobroudja. Car le patrimoine de ce peuple et de cette terre, vous l’avez élevé au ciel et vous vous êtes manifestés illuminateurs du monde, en unissant la sainteté de la vie, une culture d’élite et la théologie secrètement inspirée du chant: Alléluia!

Ikos 12

Sur de nombreux rochers et dans des grottes, des vallées et des villages, des lieux de recueillement et des sanctuaires saints, a résonné ton nom, saint Jean, scellant dans la beauté du paysage le lien éternel d’amour que tu formes avec ce pays et ce peuple. Sans détour et comme il convient, nous t’honorons et, pleins de gratitude, te chantons:

Réjouis-toi, solitude avec Dieu qui embrasse le monde!
Réjouis-toi, don de soi du renoncement hésychaste!
Réjouis-toi, illuminateur du désert!
Réjouis-toi, priere pour le monde désespéré!
Réjouis-toi, semeur de l’image du Royaume!
Réjouis-toi, trésor des trésors du désert!
Réjouis-toi, flambeau inextinguible sur le chandelier de l’Église!
Réjouis-toi, prompt secours des désespérés!
Réjouis-toi, consolateur des attristés!
Réjouis-toi, habile jardinier des coeurs!
Réjouis-toi, ruine des embuches diaboliques!
Réjouis-toi, exhortateur vers ce qui dépasse la nature!
Réjouis-toi, liberté transfigurée par l’amour!

Réjouis-toi, saint Jean Cassien, rejeton précieux du peuple roumain et français!

Kondakion 13

Ô saint Père Jean Cassien, ne nous abandonne pas, pécheurs, qui dans l’impuissance et les passions nous débattons, et n’osons pas chercher la face de Dieu, écrasés par nos transgressions notre coeur de pierre. Répands sur nous, avec la grâce qui t’a été donnée, la miséricorde divine qui guérit, l’illumination et l’abondance de l’amour a la gloire de la très sainte Trinité, pour que nous chantions avec gratitude: Alléluia! (3 fois)

Puis on dit a nouveau:

Ikos 1

De la Dobroudja et du peuple roumain des origines tu as reçu l’héritage terrestre, tu as acquis une instruction de choix aux écoles de l’époque, et tu t’es enflammé du désir divin. Aussitôt, abandonnant tout, tu as suivi le Christ, accompagné de ton ami Germain. Tu es devenu ainsi moine dans un monastère de Bethléem, et tu as acquis la science charismatique dans l’activité de la vie communautaire. Aussi te crions-nous:

Réjouis-toi, désir du Christ!
Réjouis-toi, méditation empourprée par la grâce!
Réjouis-toi, épargne de l’or de l’Écriture!
Réjouis-toi, garde du coeur pur!
Réjouis-toi, soif de la lumineuse sainteté!
Réjouis-toi, adorateur en Esprit et en vérité!
Réjouis-toi, espoir de la filiation divine!
Réjouis-toi, intuition du mystere supra naturel!
Réjouis-toi, amour apostolique et paradis d’humilité!
Réjouis-toi, esprit melé au souffle de l’Esprit saint!
Réjouis-toi, âme et corps renouvelés et terre nouvelle!
Réjouis-toi, hésychie, liturgie incessante!

Réjouis-toi, saint Jean Cassien, rejeton précieux du peuple roumain et français!


Kondakion 1

Laissant, pour l’amour parfait, la vie corruptible, tu t’es offert tout entier au Christ bien aimé. Tu as reçu les arrhes de l’Esprit, tu as fortifié l’Église dans l’amour de la tres sainte Trinité et tu as répandu l’image de la vie monastique comme un flambeau pour les illuminer les limites du monde. Aussi, nous te louons et te chantons avec gratitude:

Réjouis-toi, saint Jean Cassien, rejeton précieux du peuple roumain et français!