Prières pour les défunts

 

Les prières pour les vivants et les défunts

 En cas de naissance au Ciel d'un proche, il est recommandé de prier chaque jour personnellement pour cette personne, pendant 40 jours, en complément des prières faites à l' Eglise et au cimetière. Ces prières commencent par les prières initiales suivies par le psaume 50 ( ou 51 selon la numérotation ) puis les psaumes 22-23-83 et d'autres si nécessaire. il est aussi recommandé de prier l'hymne acathiste aux défunts chaque jour pendant ces 40 jours ( voir prières dans le site et aussi sacrements )
Par ailleurs, la venue régulière aux offices à l'Eglise permet d'allumer un cierge pour le défunt, de donner une liste de défunts au prêtre avant chaque Liturgie ( dyptique ) afin que sa présence soit nommée dans la préparation des Saints Dons ( prothèse ) et de nombreuses prières ont lieu pendant les Offices où nous mentionnons les noms des défunts ( voir ci-dessous )
Il est aussi trés recommandé de venir chaque année à l'Eglise à la date anniversaire de la naissance au Ciel pour faire une prière spéciale ( Pannychide ) et apporter des collyves ( mélange de céréales bouillies, fruits secs, fruits a grains et sucres colorés )

Les Offices (Vêpres, Matines, Laudes) et la Liturgie sont, en dehors de nos prières personnelles quotidiennes, les moments importants où nous prions en communion avec nos frères et avec toute l’ Eglise ( les Anges, les Saints, les Apôtres, la Vierge Marie et le Christ ) pour toute la création et en particulier pour les vivants et les défunts.

Plusieurs litanies pendant les Offices et la Liturgie mentionnent ces intentions de prières et on peut dire que pendant la Liturgie, tous les croyants de l’ Eglise Orthodoxe, présents ou absents, participent avec les Anges et les Saints à cette action d’adoration, de prière et de demande devant Dieu ; il est donc particulièrement important d’écouter les litanies, d’y répondre : « Kyrie éléison » ou « Accorde Seigneur » accompagné du signe de Croix car nous participons avec tout notre être.

Plus précisément chacun est invité, en entrant dans l' Eglise, à donner la liste des vivants et défunts ( dyptiques ) pour lesquels il demande la prière de l’ Eglise (voir formulaire sur la table des défunts). Le fidèle apporte cette liste avec un cierge ou une prosphore acheté(e) comme offrande, allume son où ses cierges comme intentions de prières pour les vivants et défunts et remet à l’acolyte ou au prêtre, son dyptique à tout moment, avant le début de la liturgie (voir Proscomédie).

Une intention particulière de prière pour un fidèle vivant ou défunt peut-être demandée et lue par le diacre ou le prêtre pendant la liturgie.(demander à l’ acolyte avant la liturgie ); un office de prière pour les défunts (pannychyde) peut-être demandé au prêtre pour l’anniversaire de la naissance au ciel d’ un proche ; cet office est récité devant la table des défunts (de préférence le Vendredi soir ou le Samedi matin – Le Samedi est le jour de prières pour les défunts - ou sinon le Dimanche après la liturgie).

Dans le calendrier Orthodoxe, la mémoire solennelle de tous les défunts se fait le Samedi du jugement dernier ( ou du carnaval, dernier jour de viande) et également le Samedi avant la Pentecôte. Egalement les Samedi de la 2ème, 3ème, 4ème semaine de Carême; il est donc important de venir prier pour tous les défunts aux Vêpres de ces Samedi ( le Vendredi soir )

Chez les Russes, on ajoute le Samedi avant le 26 octobre (Samedi de Dimitri). En Occident, on fait mémoire de tous les défunts le 2 Novembre.

 

En temps ordinaire, on peut également commémorer les défunts chaque Samedi (jour où le Christ lui-même a voulu demeurer au tombeau).

 

Dans la semaine qui suit Pâques, la coutume russe est de visiter les tombes et d’y déposer les œufs de Pâques pour annoncer aux morts la Résurrection du Christ.

 

P. Gilbert