Accueil Offices Prières Chants liturgiques Les Saints Icônes Enseignement Les Sacrements Divers Liens Vidéos

Parole des Anciens

Celui qui n'aime pas ses ennemis ne peut connaître le Seigneur, ni la douceur de l'Esprit-Saint. Mais celui qui n'a pas reçu le Saint-Esprit ne désire pas prier pour ses ennemis. L'âme qui n'a pas l'amour des ennemis n'aura jamais la paix; elle se tourmentera et fera souffrir les autres. St Silouane

Et si l'on me demandait :" que désires-tu de Dieu, quel don ? "; Je répondrais : " l'esprit d'humilité qui, plus que tout, plaît au Seigneur " St Silouane

Seigneur, dans Ta miséricorde, viens à la recherche de ta créature et montre-toi aux hommes par le Saint-Esprit, comme tu te révèles à Tes serviteurs. Réjouis, Seigneur, par la venue de Ton Esprit-Saint, toute âme affligée. Fais, Seigneur, que tous les hommes qui Te prient connaissent le Saint-Esprit.   Staretz Silouane p 275

Saint Jean Chrysostome a dit :"le premier père spirituel de l'homme est la voix de la conscience", c'est le premier lien spirituel de l'homme avec Dieu. Notre conscience s'éclaire et acquiert la maturité en écoutant la parole de l'Evangile, en faisant le travail intérieur de la prière et en communiant aux Saints Sacrements du Christ. Apostolia Novembre 2014

Saint Jean Chrysostome a dit : "Veux-tu voir ce qu'est l'Eglise et quel est le miracle que produit l'Eglise ? C'est très simple. Entre dans l'église et tu verras que c'est un lieu où tu entres loup et tu sors agneau, tu entres brigand et tu sors Saint, tu entre coléreux et tu sors doux, tu entres homme et tu sors Dieu selon la grâce" Apostolia Novembre 2014

L'Esprit-Saint est la joie de Dieu se déversant sur la création, pour assurer une orientation renouvelée de la création vers son Créateur, le dépassement de la séparation entre Dieu et la créature et donc la réalisation plénière de la créature. La joie de Dieu, concentrée dans le Saint-Esprit, se déverse grâce à Lui dans nos âmes, de sorte que nous sommes introduits dans la Joie même de la Trinité.         Dumitru STANILOE dans Prière de Jésus et Expérience du Saint-Esprit - DDB

Athanase,l' Archevêque d'Alexandrie de Sainte mémoire, supplia Abba Pambo de descendre du désert à Alexandrie. Il descendit donc. Et voyant une actrice, il se mit à pleurer. Ceux qui étaient présents lui demandèrent le motif de ses larmes et il dit :" deux choses m' incitent à pleurer : l'une, la perte de cette femme, l'autre, que je n'ai pas un tel souci de plaire à Dieu que cette femme de plaire aux hommes mauvais"                                                                          Paroles des Anciens

N'imagine pas que tu puisses te libérer des passions et échapper à la souillure des pensées passionnées, si tu portes encore l' arrogance et l' enflure des vertus; car tu ne verras pas la demeure de la paix dans la bonté des pensées, tu n' entreras pas avec joie dans le temple de l'amour, tant que tu te confieras en toi-même et dans tes oeuvres.     Philocalie des Pères Neptiques N. Stethatos p37

La prière de celui qui garde des griefs contre son prochain est impure. Nous ne pouvons et devons adresser des reproches qu'à une seule personne : nous-même. Sans cette accusation de soi, la prière sera aussi vaine que si l'on adressait des reproches, dans son coeur, à autrui.           Le Chemin des Ascètes - Titi Colliander

 Il n' y a pas de félicité plus grande que d'aimer Dieu de toute son intelligence, de tout son coeur et de toute son âme, ainsi que l'a commandé le Seigneur, et son prochain comme soi-même. Lorsque cet amour remplit l'âme, tout la réjouit; mais quand il se perd, l' homme ne trouve pas de repos, il se trouble et accuse les autres de l' avoir offensé. Il ne comprend pas que c'est lui le coupable : il a perdu l'amour de Dieu, il a jugé ou haï son frère. La grâce vient de l' amour pour notre frère et c'est par l' amour pour notre frère qu'on la garde. Mais si nous n'aimons pas notre frère, la grâce Divine ne viendra pas dans notre âme.                                                                              Saint Silouane

Un profond silence est une prière profonde et une prière profonde est un profond silence.
L' intelligence et l' éducation n'ont aucune valeur si elles ne sont pas au service de l'amour.
La plus grande chose qui nous sera demandée au jugement dernier est "pourquoi n'avons-nous pas fait plus attention à notre prochain ? "

                                                                                                 Père Arsenié

Les Saints Pères nous disent tous d'une seule voix : "La première chose à vous mettre dans l' esprit est de ne jamais, en aucune façon, vous appuyer sur vous-même. Le combat que vous allez affronter est extraordinairement ardu et vos seules forces humaines sont absolument insuffisantes pour le mener. Si vous vous fiez à vous-même, vous serez immédiatement renversé et vous perdrez toute envie de continuer la lutte. Seul Dieu peut vous donner la victoire, selon votre propre désir"       Extraits de  le Chemin des Ascètes de Tito Colliander

La meilleure et la plus belle des choses est de s' accueillir réciproquement les uns les autres. Nous n'allons pas être jugés pour ce que nous avons donné ou pas donné aux autres, mais d' après le comment nous avons accueilli notre frère dans notre coeur. Juger mon frère, cela veut dire que je ne l'accueille pas dans mon coeur. Nous pouvons beaucoup jeûner ou faire de grands efforts ascétiques, mais rappelons-nous que ce n'est pas la nourriture qui m'approche ou qui m'éloigne de Dieu, la nourriture qui nous fait entrer ou ne pas entrer auprès de notre Dieu dans le Royaume et qui nous fait ressentir le Royaume en nous-mêmes, c'est notre prochain ! Voilà la clé du Royaume : le Seigneur, ton prochain et toi-même. On ne peut échapper à ce cercle qui nous unit les uns aux autres, qui fait de cette vie, notre Paradis ou notre enfer.                                                                       Monseigneur Joseph

 

Abba Antoine scrutant la profondeur des jugements de Dieu, demanda: « Seigneur, comment se fait-il que certains meurent dans la fleur de l' âge, tandis que d'autres atteignent une extrême vieillesse ?Pourquoi y a-t-il des pauvres et des riches ? Comment des hommes injustes s'enrichissent-ils tandis que des justes sont dans le besoin ? Survint alors une voix qui lui dit : « Antoine, sois attentif à toi-même; car le reste, c'est le jugement de Dieu et il ne te convient pas de le connaître. »

 

"Les vagues sont violentes, la houle est terrible, mais nous ne craignons pas d' être engloutis par la mer,car nous sommes debout sur le roc.
Que la mer soit furieuse, elle ne peut briser ce roc; que les flots se soulèvent, ils sont incapables d' engloutir la barque de Jésus.
Que craindrions-nous ? Dites-le moi : la mort ? Pour moi, vivre, c'est le Christ et mourir est un avantage ( Ph 1,21 ), l' exil ? La terre appartient au Seigneur, avec tout ce qui la remplit ( Ps 23, 1 ), la confiscation des biens ? De même que nous n' avons rien apporté dans ce monde, nous ne pourrons rien emporter ( 1 Tim 6, 7 ), les menaces du monde ? Je les méprise et ses faveurs, je m' en moque; je ne crains pas la pauvreté, je ne désire pas la richesse.
Je ne crains pas la mort, je ne désire pas vivre, sinon pour vous faire progresser. C'est à cause de cela que je vous avertis de ce qui se passe et j' exhorte votre charité à la confiance"
                                                                                              St Jean Chrysostome

 

 

 

 

Belle  et Sainte fête de la Dormition de la Très Sainte Mère de Dieu

 

Que ce temps béni du carême de la Mère de Dieu où, grâce à la célébration de la Paraclisis, elle nous a revêtus de son manteau de consolation, de douceur et de miséricorde, nous donne d’entrer dans la fête de Sa Dormition le cœur repentant et joyeux, car elle est la Mère de la Vie et que toute sa Sainte personne nous conduise sans cesse et toujours plus vers la Vie divine.

 

 

  

« Il fallait que cette âme très sainte se détache de ce corps très sacré. Elle l'a quitté et s'est unie à l'âme de son Fils, elle, une lumière créée, à la lumière sans commencement. Et son corps, après être resté quelque temps sur la terre, a été lui aussi emporté au ciel. Il fallait, en effet, qu'il emprunte tous les chemins que le Sauveur avait parcourus, qu'il resplendisse pour les vivants et les morts, qu'il sanctifie en toutes choses la nature et qu'il reçoive ensuite la place qui lui convenait. Le tombeau l'a donc abrité quelque temps, puis le ciel a recueilli cette terre nouvelle, ce corps spirituel, ce trésor de notre vie, plus digne que les anges, plus Saint que les archanges. Et le trône a été rendu au roi, le paradis à l'arbre de vie, le monde à la lumière, l'arbre à son fruit, la Mère au Fils : elle en était parfaitement digne puisqu'elle l'avait engendré ».

Nicolas Cabasilas

 

 

Eloges funèbres de la Mère de Dieu

 

Mère et Vierge tout-immaculée, * des vrais croyants relève le front * par ton enfantement miraculeux.

 

Toutes les familles des nations * font cercle autour de ton sépulcre saint * en te chantant des hymnes sacrées.

 

Tous, ô Vierge, nous te proclamons * la protectrice de tous les chrétiens * et plus que tout la Mère des croyants.

 

Pleins de crainte et de profond respect * touchant ton lit funèbre, nous chantons * en toi la Vierge Mère du Sauveur.

 

Sur la tombe où reposait ton corps * ceux qui devaient, ô Vierge, t’inhumer * ont répandu la myrrhe parfumée.

 

 

 

 

 

ligne-jn3.jpg (1769 octets)

  

 

Pentecôte

Tropaire : Béni sois-tu, ô Christ notre Dieu, qui a rendu maître en sagesse de simple pêcheurs, leur envoyant l'Esprit-Saint, et par eux prenant au filet l'univers entier; Ô Ami de l'Homme, gloire à toi.

Kondakion : Lorsque Tu descendis en confondant les nations, ô très Haut, Tu séparas les langues. Lorsque Tu distribuas les langues de feu, Tu appelas tous et tout à l'union. D'une voix unanime, chantons l'Esprit très saint !  

 

« Le but de toute l’œuvre où l’économie du Christ est la descente de l’Esprit-Saint »    St Syméon le Nouveau Théologien

« Le Verbe a assumé la chair afin que nous puissions recevoir l’Esprit-Saint »    St Athanase d’Alexandrie

« C’est uniquement par l’Esprit que le Christ est formé en vous et c’est par l’Esprit que le Christ nous unit au Père »    St Cyrille d’Alexandrie

« Impossible d’adorer le Fils, impossible d’invoquer le Père, sinon dans l’Esprit-Saint »    St Basile

Le sens de l’histoire est écrit par le doigt de Dieu : l’Esprit-Saint ; l’affrontement de l’ultime combat rythme l’histoire et « celui qui n’est pas mû par l’Esprit-Saint ne prend pas part à ce combat, il n’est pas un être humain »    St Grégoire de Nysse

Cinquante jours après la Pâque Juive, le doigt de Dieu ( Esprit-Saint ) donne la Loi à Moïse ; cinquante jours après la Pâque du Christ, le doigt de Dieu écrit la nouvelle loi dans le cœur des Apôtres et de tous les baptisés.

La Pentecôte inaugure une nouvelle dimension du temps, de l’être, de l’existence : c’est la vie dans la grâce, c’est le Royaume.

Le Dimanche de Pentecôte, nous exposons l’icône de la Trinité : c’est notre modèle, notre source, notre vie …

Si le Christ est la Vérité et le contenu de la Parole du Père, l’ Esprit de vérité est la respiration, le souffle qui porte cette Parole sur Ses ailes et en fait la Parole prononcée.

La Pentecôte inaugure l’économie de l’Esprit-Saint qui est le temps de l’Eglise tournée vers la Parousie déjà en marche.

Les Actes des Apôtres sont l’Evangile de l’Esprit-Saint qui parle à la première personne ( Actes 13,2 )

« Là où est l’Esprit, là est l’Eglise » dit St Irénée, ce qui veut dire que l’Eglise est une Pentecôte perpétuelle.

Au sein de l’unité en Christ, l’Esprit-Saint diversifie et rend chacun charismatique personnellement au service du Royaume : « l’Esprit fait jaillir les prophètes comme d’une source, Il institue les prêtres ; des pécheurs, Il fait des théologiens : Il constitue l’Eglise »  Stichères des Grandes Vêpres de Pentecôte

L’Eglise célèbre la fête de tous les Saints ( Toussaint ), le Dimanche qui suit la Pentecôte, c’est la fête de la surabondance de l’Eglise : « L’Eglise pleine de la Trinité s’achève dans l’Eglise pleine des Saints »   Origène

La tradition n’est jamais transmission automatique du passé mais essentiellement vie ; il n’y a d’accés authentique à la Parole que par cette voie vivante de la Tradition : « Modèle-toi sur les enseignements des Saints » dit St Paul et « garde le bon dépôt avec l’aide de l’Esprit-Saint qui habite en nous » ( 2 Tim 1,14 ). Le dogme juge la pensée, mais la Tradition juge l’existence, l’attitude existentielle. 

En partant de l’image de la Trinité où la catholicité absolue des 3 Personnes révèle l’unité dans le multiple comme loi suprême de toute existence, il faut saisir que le vrai sujet de la connaissance n’est jamais l’homme isolé mais la catholicité du Corps et donc l’homme en tant que membre de ce Corps, parcelle de Vie de la Parole.

La Bible n’est pas la Parole de la santé, mais la Parole de Vie en Christ, tout le reste vient de surcroît ; « avant toute lecture, prie et supplie Dieu pour qu’Il se révèle à toi »    St Ephrem

« Ecouter la Parole n’est pas suffisant, la vraie lecture change l’homme » dit St Séraphim ; pour les Pères, la Bible est le Christ, car chacune des Paroles de la Bible nous conduit vers Lui : on consomme la Parole, comme on consomme le pain et le vin eucharistiques.

Le grand secret des Pères, c’est qu’ils ne cherchaient pas seulement qu’à lire dans la Bible, mais ils cherchaient le Christ Lui-même et le Christ leur parlait. 

De la même façon, on peut dire que le culte liturgique contient l’annonce de la Parole qui conduit à la consommation eucharistique ; La pratique liturgique devient Amour : il s’agit de se trouver devant Dieu, dans Sa Lumière et de l’adorer ; la Grâce liturgique nous place dans le temps sacré qui nous rends présents au banquet du Royaume : Dieu avec nous.

 

Extraits du livre Bible et Vie Chrétienne de Paul EVDOKIMOV – Buisson Ardent
Notes prises par P. Gilbert, dans la Bibliothèque, lors d’une retraite au Monastère St Silouane en Mai 2009
                                        

 

 

 

                                                                                                         

Quelques fêtes de Saints parmi ceux que nous célébrerons en

AOÛT

2 Août

  

Translation des reliques du saint protomartyr et archidiacre Etienne

Tropaire: Sur ton front tu reçus le diadème royal à cause des souffrances supportées pour le Christ notre Dieu, premier à combattre parmi les martyrs; tu confondis l'assemblée des impies, à la droite du Père tu vis le Sauveur. Sans cesse prie-le pour que nos âmes soient sauvées.  

2 Août

St Basile le Bienheureux, fol en Christ et Thaumaturge, de Moscou

St Basile le bienheureux est né en 1469 à Elokhovo . Il fut apprenti chez un cordonnier jusqu'à sa 16e année. Ensuite et jusqu'à sa mort il mena une existence peu commune de Fol en Christ. Il déambulait toute l'année dévêtu, couchait à la belle étoile, observait constamment le carême et portait des chaînes , supportait les privations. Il stigmatisait perpétuellement le mensonge et l'hypocrisie. Ses contemporains notent que ce devait être le seul homme que craignait le tsar Ivan le Terrible. Ravi en extase, il s'endormit dans la joie le 2 août 1557.

4 Août

Les Sept dormants d'Ephese

Tropaire: Prodigieux miracle de la foi: dans une grotte comme en la chambre d'un roi sont demeurés  les sept jeunes gens qui moururent sans que leur corps fût corrompu et se levèrent longtemps après comme au sortir du sommeil pour confirmer notre foi en l'universelle résurrection. Par leurs prières aie pitié de nous , ô Christ notre Dieu.  

6 Août

 

Transfiguration de Notre Seigneur Dieu et Sauveur Jésus-Christ

Tropaire : Tu t'es transfiguré sur la montage, ô Christ notre Dieu, Tu as montré à tes disciples ta gloire autant qu'ils pouvaient la supporter. Que ta lumière éternelle resplendisse aussi pour nous , pécheurs, par les prière de ta Mère, ô Donateur de lumière, gloire à toi!     

9 Août 

St Apôtre Matthias  

 Kondakion : Tel un soleil aux rayons lumineux sur le monde entier ton message s'est levé, dans la grâce illuminant  l'Eglise formée par les nations, admirable apôtre Matthias .

11 Août

 St Niphon , patriarche de Constantinople 

St Niphon est né dans la péninsule du Péloponnèse , de parents nobles et vertueux. Il est tonsuré moine à Epidaure puis entre au Mont Athos où il devient copiste d'ouvrages antiques. Il est ensuite promu métropolite de Thessalonique avant d'être appelé au siège patriarcal de Constantinople qu'il occupa 3 fois. Il rendit en paix son âme au Seigneur le 11 août 1508. 

12 Août

  

Sts Photius et Anicet  

Kondakion: Célébrons les hoplites fidèles de Dieu Photius et Anicet, louange à l'attelage de gloire du Christ; nous tous, les amis des Martyrs, chantons ces vaillants prédicateurs de la foi et couronnons de nos hymnes ces vrais amis du Seigneur.

13 Août

St Dorothée de Gaza 

St Dorothée est né à Antioche au sein d'une famille chrétienne et fortunée. Dans sa jeunesse il vint à Gaza où il fut disciple de Procope de Gaza qu'il accompagna pendant 10 ans, puis il instruisit St Dosithée. Il refusa de devenir higoumène, mais d'autres moines se joignirent à lui au fil du temps, si bien qu'il devint abba d'un monastère près de Gaza jusqu'à sa mort. Il y écrivit ses sermons et ses lettres, notamment celles destinées à Jean de Gaza et Barsanuphe. Ce sont aujourd'hui des classiques de la littérature ascétique.

13 Août

Ste Radegonde , reine des Francs 

Seigneur accorde-nous toujours le secours que nous attendons de Ste Radegonde, la reine moniale incomparable. Ainsi éprouverons-nous d'un coeur joyeux les effets de ton immense Amour.

14 Août 

 

St Prophète Michée

 15 Août

Dormition de Notre très-sainte Dame la mère de Dieu et toujours-vierge Marie 

Tropaire: Dans ta conception tu as gardé la virginité; dans ta dormition tu n'abandonnes pas le monde, ô Mère de Dieu ! Tu vas vers la vie, étant Mère de la Vie, et par tes prières tu libères nos âmes de la mort ! 

20 Août

 

Saint et glorieux prophète Samuel

Kondakion : comme un don précieux tu fus offert à Dieu avant ta conception, Bienheureux, et dès l'enfance comme un ange le servant, tu fus jugé digne de prédire l'avenir; c'est pourquoi nous te disons : réjouis-toi, grand prêtre et prophète de Dieu, Samuel. 

21 Août

 

Saint Apôtre Thaddée

Kondakion: La joueuse fête de l'Apôtre, la voici; en ce jour allègrement célébrons-la; aux fidèles qui le vénèrent il accorde en effet le pardon de leurs fautes et la force de Dieu en vertu du crédit qu'il possède auprès de lui comme disciple de la grâce du Christ.

22 Août

 

St Alexis d'Ugine

Tropaire: Alexis, pasteur bien aimé du Christ Dieu, tu fus une règle de foi et un exemple de miséricorde. Tu brillas par ta sollicitude envers ton troupeau à l'étranger, et tu fus révélé comme étant glorifié par Dieu. C'est pourquoi reposant avec ton corps dans l'incorruptibilité et en esprit te tenant devant le trône divin, prie le Christ Dieu de nous affermir dans l'orthodoxie et la piété et de sauver nos âmes.

    23 Août

 

St hiéromartyr Irénée, évêque de Lyon  

Tropaire: Colonne inébranlable de l'Eglise de Christ et flambeau inextinguible de l'univers, Pasteur des Gaules, bienheureux Irénée , tu as lui dans le monde par le martyre et dissipé les mensonges des hérésies en démontrant la vérité. Gloire à celui qui t'a donné la force, gloire à celui qui t'a couronné, gloire à celui qui par toi nous fait grande miséricorde.

24 Août

 

St néo-hiéromartyr, Egal-aux-Apôtres, Cosmas d'Aitolie

St Cosmas reçut de Dieu le don de prophétiser. Il annonça de nombreux événements qui par la suite se réalisèrent.

24 Août

 

St Ouen, évêque de Rouen

Jeune enfant tu fus béni par St Colomban. A la cour de Clothaire tu vécus en moine. En compagnie du grand orfèvre St Eloi tu fus hiérarque de la ville de Rouen et tu rétablis l'ordre et la paix dans l'Eglise St Ouen, intercède auprès de de Dieu pour nos âmes

25 Août

 

Translation des reliques du St et glorieux Apôtre Barthélemy

Kondakion: En grand soleil sur le monde tu parus, illuminant de tes splendides  enseignements et de tes miracles étonnants ceux qui t' honorent, Barthélemy, saint apôtre du Seigneur.

25 Août 

 

St apôtre Tite, évêque de Gortyne en Crète

Tropaire: Avec Paul, dont tu fus le compagnon, tu nous annonças la parole de la grâce de Dieu, Bienheureux Tite, disciple choisi; c'est pourquoi nous te disons : ne cesse pas d'intercéder pour nous tous. 

 26 Août

Sts Joasaph et Barlaam

27 Août

 

St Pimène

Tropaire: Par les flots de tes larmes tu as fait fleurir le stérile désert, par tes profonds gémissements tu fis produire à tes peines cent fois plus, par tes miracles étonnants tu devins un phare éclairant le monde entier : vénérable Père Pimène, prie le Christ notre Dieu de sauver nos âmes. 

 

27 Août

St Césaire, archevêque d'Arles 

Tu as donné, Seigneur, à St Césaire une grande aptitude pour enseigner au peuple ta parole; daigne ouvrir nos coeur au message qu'il nous a transmis avec fidélité et conviction.

28 Août

 

St Moïse l'Ethiopien

Tropaire: Le désert fut ta cité, dans la chair tu fus un ange, tes miracles te signalèrent, Père Moïse porteur de Dieu; par le jeûne, les veilles et les oraisons tu as reçu les charismes du ciel pour guérir les maladies et les âmes des fidèles qui accourent vers toi. Gloire à celui qui t'a donné ce pouvoir, gloire à celui qui t'a couronné, gloire à celui qui opère en tous, par tes prières, le salut.

28 Août  

 

Ste Martyre Sousannik ( Suzanne ) de Géorgie

Tropaire: Ô sainte Suzanne , à cause de la transgression de ton époux, tu fus ornée d'une couronne de martyre et tu refusas le rang de reine terrestre en faveur du Royaume Céleste. Maintenant tu te tiens avec hardiesse devant l'Epoux, le Christ immortel. Protège-nous, nous qui louons ton nom.

28 Août

 

St Augustin, évêque d'Hippone

St Augustin est né à Thagaste dans l'actuelle Algérie en 354. C 'est un géant du christianisme. Avocat, homme de culture, il se convertit à l'âge adulte au christianisme. Très vite il met ses talents intellectuels  et littéraire au service de sa foi. Il est élu évêque d'Hippone et laisse derrière lui une oeuvre immense qui continue à être une référence. Il meurt à Hippone en 430.

30 août

 

St Alexandre de Svir

St Alexandre de Svir est né le 15 juin 1448 à Mandéra. Décédé en 1533, en 1547 il fut admis au nombre des saints. En 1998 ces reliques ont été découvertes. Maintenant situées dans le monastère de Svir, elles continuent à faire des miracles pour ceux qui prient devant elles avec foi.

 

 

 

Annonces
 
RV à la rubrique "lire la Bible chaque jour", ci-dessous
Réunion jeunes 6-12 ans chaque Dimanche aussitôt après la Liturgie
Voir les fêtes des Saints dans la page accueil.
Attention, Samedi 9 Juillet et Dimanche 10 Juillet, Vêpres et Liturgie 
au Monastère de Godoncourt avec Mgr Marc
Lundi 1er Août :début du jeûne de la Dormition de la Mère de Dieu
Fête de la Transfiguration le 7 Août
Fête de la Dormition le 14 Août
Fermeture de la Paroisse du 15 Août au 3 Septembre